En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Appels d'offres en cours
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/06/2015
    DataCloud Monaco 2015

    Le salon DataCloud Monaco 2015 ce sont 2 journées réunissant plus de 1800 professionnels du…

    en détail En détail...
  • 03/06/2015
    TOP DSI

    Les rencontres d’affaires entre décideurs et experts en systèmes d’informations. Rendez-vous d’affaires en one to one…

    en détail En détail...
gk-leaderboard

« Metal as a service » un outil de déploiement à très grande échelle pour Ubuntu

527349_solutionsit_20150323-300x250.RZ

En passant de grande échelle à très grande échelle (hyperscale), la conception des data centers fait apparaître le besoin de nouveaux outils pour provisionner les infrastructures physiques. MAAS, acronyme de “Metal as a Service”, est le nouvel outil de provisionning de Canonical – d’ores et déjà disponible pour évaluation avec Ubuntu 12.04 Server LTS Beta 2. MAAS apporte le dynamisme du cloud à l’allocation physique de serveurs, simplifiant le déploiement de services pour la gestion Big Data ou cloud. MAAS supporte le déploiement d’infrastructures telles OpenStack, Hadoop, CloudStack, les serveurs web en équilibrage de charge ou Cloud Foundry qui sont souvent déployés dans les fermes de serveurs physiques sans l’impact supplémentaire lié à la virtualisation.

MAAS gère les serveurs physiques par groupes comme des ressources de type cloud qui peuvent être alloués à la demande. Un large catalogue de services pour le cloud sont déployables avec MAAS et peuvent être mis à l’échelle dynamiquement (scale up/scale down). Les noeuds gérés par MASS peuvent être alloués pour l’instanciation dynamique d’un service ou peuvent simplement être installés avec Ubuntu pour une configuration manuelle a posteriori.

Les serveurs sont facilement mis à disposition de MAAS par le biais d’une inscription manuelle ou automatique, MAAS devient alors responsable de tous les aspects de maintenance physique des serveurs comme par exemple les mises à jour de firmwares, les tests de vieillissement, l’évaluation des performances et l’élimination des données résiduelles quand les machines sont réassignées.

Une interface web permet aux administrateurs d’ajouter, de mettre à jour, d’assigner et de déployer les serveurs physiques simplement et en un temps record. Il est également très simple de ré-allouer dynamiquement des noeuds entre services, de les tenir à jour et, le moment venu, de les retirer. Le tableau de bord web donne une vue immédiate de l’état du cluster MAAS et permet donc de voir rapidement quelles sont les ressources disponibles pour être déployées et celles déjà utilisées. Canonical souligne que MAAS permettant d’allouer dynamiquement les ressources physiques, à la façon du cloud, il fonctionne avec Juju, l’outil de déploiement cloud d’Ubuntu.

Ubuntu est l’OS numéro un des clouds privés, publics et hybrides, avec un très grand nombre de services cloud disponibles pour des déploiements instantanés. Cet ensemble de services Ubuntu largement répandus sur le cloud peuvent désormais être déployés sur des serveurs physiques grâce à MAAS. Plus important encore, ces outils conservent leur caractéristiques cloud d’expansion ou de compression, en allouant plus ou moins de serveurs physiques en fonction des besoins.

Mark Shuttleworth, Fondateur d’Ubuntu et leader produit et design de Canonical explique “Metal as a Service ou MASS est une nouvelle façon de penser les infrastructures physiques. Calcul, stockage et réseau sont des commodités sur le métal au même titre qu’ils le sont sur le cloud. MAAS permet de gérer les fermes de serveurs comme une ressource maléable, que l’on peut allouer en fonction de besoins spécifiques et ré-allouer de façon dynamique”.

Auteur : Frédéric Mazué

La reconnaissance vocale, un enjeu pour votre entreprise

L’adoption de la reconnaissance vocale permet notamment de réduire le temps passé à remplir des formulaires. Testez la technologie.

Plus d’info
Datacenter extension, la salle serveur du futur

« Fin 2015, la moitié du système d’information des entreprises sera dans le Cloud »

Découvrez le livre blanc Aruba
Juridique
  • Un référentiel international des lois de protection

    Alors que se prépare la loi sur le renseignement en France, CipherCloud publie une carte…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Internet Entreprise : la Qualité de Service n'est pas une option

    Un des enjeux des réseaux Télécoms des entreprises repose sur leurs capacités ou les débits…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Moins de 50 % des consommateurs sauvegardent leurs données en double

    Alors que les consommateurs accordent une grande importance à leur données numérique, ils sont moins…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
cryptolog-skycrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Les activités de gestion de configuration de gestion de version, d'intégration, de validation, ainsi que…

    > Voir le livre
  • Les faux antivirus, ou Fake AV en anglais, sont l'une des menaces les plus répandues…

    > Voir le livre
cryptolog-skycrapper
x
Newsletter Solutions numériques

Restez informé. L’abonnement à
la newsletter est gratuit.

Inscrivez-vous