En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site E-Commerce de produits et services funéraires
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Graphiste/ Designer pour la réalisation de dessins pour une video scribing
    <400 €
    > En savoir plus
  • Installation, paramétrage d'un serveur pour une société de chauffage
    A déterminer €
    > En savoir plus
elo_processus pointe_leaderboard

Les imprimantes sont-elles frappées d’obsolescence programmée ?

Systancia_keynote nov_pave

Le 18 septembre dernier, l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) a déposé une plainte contre les fabricants d’imprimantes pour obsolescence programmée.

Brother, Canon, Epson et HP figurent parmi les marques citées par HOP qui les accuse de mettre en œuvre des « pratiques qui visent à raccourcir délibérément la durée de vie des imprimantes et des cartouches ». Il s’agit de la première action judiciaire française menée sur le fondement du délit d’obsolescence programmée. HOP a étayé sa démarche avec un rapport détaillé. « Ce rapport révèle que les pratiques dénoncées touchent l’ensemble des fabricants. Il appartient désormais au Procureur et à la justice de s’en assurer via notamment des expertises judiciaires. Ces faits pourraient aussi révéler une entente illégale entre les fabricants d’imprimante. C’est pourquoi nous avons également informé l’Autorité de la concurrence. Des millions de français propriétaires d’imprimantes pourraient être lésés », indique l’avocat de l’association, Me Emile Meunier.

Parmi les techniques mises en cause par l’association, « des éléments des imprimantes, tel que le tampon absorbeur d’encre, sont faussement indiqués en fin de vie » ou encore, « le blocage des impressions au prétexte que les cartouches d’encre seraient vides alors qu’il reste encore de l’encre ». Si elles sont avérées, ces pratiques pourraient être qualifiées d’obsolescence programmée reconnue comme un délit depuis la loi Transition énergétique de 2015, et passible de deux ans de prison, de 300 K€ d’amende et d’une sanction financière pouvant atteindre 5% du chiffre d’affaires de l’entreprise coupable.

 Un produit qui ne s’use pas, une tragédie pour les affaires

C’est désormais au Procureur de la République de Nanterre, récepteur de la plainte de HOP, de donner suite à cette affaire. Si une enquête est diligentée, il faudra qu’elle démontre l’intention des fabricants. Des class actions contre des constructeurs d’imprimantes ont déjà été menées aux États-Unis, et certaines ont été remportées par les consommateurs. Mais s’attaquer au modèle consumériste est une tâche rude, « un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on déjà en 1928 dans une revue spécialisée

Le rapport complet de HOP est téléchargeable ici.

Auteur : Frédéric Bergonzoli

Les imprimantes sont-elles frappées d’obsolescence programmée ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Gestion des Identités et des Accès : conférence 7 décembre

Journée de conférence et d’échanges sur les nouvelles tendances IAM/IAG/DAG. Un florilège de sessions enrichissantes, animées par les plus grands experts Témoignage Client d’un très large déploiement IAM La Gestion des Identités et des Accès dans le Cloud etc - Hotel Peninsula, Paris.

Info et inscription

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Revers judiciaire pour Samsung dans sa bataille contre Apple

    La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi 6 novembre de remettre le pied sur…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Vidéo - Alain Bouillé, président du CESIN, n’imagine pas l’agilité sans tests continus

    Toute entreprise devra former sur le long terme ses développeurs et ses administrateurs, et surveiller…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 8 dirigeants d'entreprise sur 10 victimes de violation de données

    Basée sur les adresses e-mail de cadres dirigeants de plus de 200 entreprises parmi les…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Azure _Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Global Knowledge_Docker_Skycraper