En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un E-commerce WordPress pour un leader de l'hospitalisation privée
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de stickers et de tee-shirt
    < 1 500 €
    > En savoir plus
  • Création de site Internet vitrine dans le commerce et la distribution
    <800 €
    > En savoir plus
ITrust_SOC_leaderboard

Le vote électronique pour impliquer davantage les employés dans la prise de certaines décisions

Schneider_SMARTBUNKER_pavé

Alors le vote électronique pour les élections professionnelles dans l’entreprise fait beaucoup parler de lui via la loi travail qui prévoit la non nécessité d’accord d’entreprise pour le mettre en place, Stéphane Tallieu, directeur des ventes chez Diligent France, revient sur les atouts d’un tel dispositif.

La transformation numérique constitue depuis plusieurs années un enjeu considérable pour les entreprises, qui doivent embrasser ce phénomène afin de répondre aux nouvelles problématiques de leur marché et rester compétitives. La digitalisation des organisations, de plus en plus présente, s’illustre sous plusieurs formes parmi lesquelles la vidéoconférence et le vote électronique autorisés notamment par la loi Rebsamen (2015-994) pour les réunions des représentants du personnel ainsi que leurs délibérations depuis le 15 avril 2016. La législation française tend d’ailleurs à favoriser l’adoption des systèmes de vote électronique. En effet, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a attesté en mars 2016 de la conformité du nouveau label « e-vote », développé par la Fédération des Tiers de Confiance (FNTC). Ainsi, les entreprises souhaitant utiliser les services de vote électronique peuvent s’assurer de la fiabilité, de la sécurité et de la confidentialité du système. Toutefois, le paradoxe est frappant entre la volonté de se digitaliser des entreprises et leur réticence à adopter le vote électronique, que ce soit par incertitude, voire souvent par peur du changement.

Le vote électronique pour ouvrir l’entreprise au dialogue

A l’instar de certains partis politiques français qui s’interrogent actuellement sur la pertinence du vote électronique dans le cadre des prochaines Primaires, les organisations utilisent de plus en plus cette fonction pour impliquer davantage les employés dans la prise de certaines décisions. De cette manière, les dirigeants contribuent à développer leur sentiment d’appartenance et suscitent un engagement plus important de leur part. En outre, à l’heure où le monde professionnel fait de plus en plus abstraction des silos, le vote électronique permet de rendre l’entreprise plus collaborative, ouverte au dialogue avec ses employés pour un meilleur environnement de travail, à la fois humain et productif. Par exemple, la direction peut organiser un scrutin par vote électronique et accessible à tous depuis leur poste de travail – simple, rapide, efficace – tout en évitant de perdre un temps considérable à trouver un créneau commun pour réunir l’ensemble des employés.

evote

Des outils pour les CoDir et AG

Il existe par ailleurs des outils numériques spécialement conçus pour les comités de direction (CoDir) et les Assemblées Générales (AG) leur permettant entre autres de voter des décisions et de signer des documents de façon électronique en quelques minutes. Grâce à ce genre de solution complète, les dirigeants peuvent se décharger des contraintes liées à la gouvernance et à l’administration ; la logistique est simplifiée, les coûts de transports et de papier, réduits, et une seule personne désignée suffit désormais à s’occuper du scrutin. Par ailleurs, cette fonction est en parfaite adéquation avec le mode de vie professionnelle en mobilité qu’ont la plupart des membres d’un conseil. En effet, où qu’ils soient, ces derniers peuvent voter à distance via la solution adaptée, l’ensemble des votes seront comptabilisés instantanément et les résultats disponibles rapidement. Ainsi, la séparation géographique et le décalage horaire ne constituent plus d’obstacles aux prises de décisions les plus importantes ou stratégiques et s’avèrent être un véritable atout dans le cadre de sessions extraordinaires par exemple.

Montrer l’exemple aux employés

Le vote électronique fait partie intégrante des étapes de la transformation digitale des entreprises par ses qualités en termes de dématérialisation et d’optimisation de coûts, de temps, et de personnel. Son adoption devrait donc être plébiscitée, voire privilégiée, non seulement pour profiter de l’ensemble de ces avantages, mais aussi parce que les systèmes actuels strictement réglementés assurent des scrutins fiables, sécurisés, et performants. S’emparer du vote électronique est l’occasion pour les organisations et leurs dirigeants de montrer l’exemple à leurs employés en utilisant des outils qui contribuent à la transformation numérique de l’entreprise. Ils mettent ainsi en place de bonnes pratiques afin d’être toujours plus efficaces en matière de gouvernance et de développement stratégique, mais également plus à l’écoute de leurs employés et en phase avec l’évolution de leurs habitudes.

Le vote électronique pour impliquer davantage les employés dans la prise de certaines décisions
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
  • Le DPO, maître d'œuvre du RGPD

        Garance Mathias, Avocat à la Cour     Juridique Les 5 réflexes du…

  • EDITO N°18

    La stratégie de l’extincteur Les feuilletons dramatiques de ces derniers mois ont été notamment les…

Témoignages
Juridique
  • Amazon : Bruxelle veut mettre au pas le géant américain - 250 M € à rembourser

    Bruxelles inflige aujourd'hui une amende de plusieurs centaines de millions d'euros à Amazon, alors que…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Evolution des données : les prévisions 2018 pour les DSI, selon NetApp

    Les prévisions de NetApp se catalysent autour de la data, nouvel or noir de l’économie numérique.…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Digitalisation de l'entreprise : au-delà des outils, les collaborateurs attendent des nouvelles pratiques managériales et organisationnelles

    Si les signes d'une révolution digitale sont tangibles pour les salariés, ils sont essentiellement liés…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global K_Data scientist_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Le paiement en 2050 et au-delà

    > Voir le livre
  • Livre blanc « Digital Needs Trust " : pour construire ensemble un écosystème digital européen…

    > Voir le livre
banniere_FIC2018_skycrapper