En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
  • 17/10/2017
    Mobility for Business

    7ème édition de Mobility for Business, le salon des solutions mobiles "pour une meilleure transformation…

    en détail En détail...
Innovaphone_AnywhereWorkplace_leaderboard

Vers l’Entreprise Plateforme

Global Knowledge_Docker_pavé

Tout CEO doit en rêver : devenir le pilote ultime, transformer son bureau en cockpit de type station spatiale, avec quelques écrans sous les yeux comportant chacun toutes les données clés en temps réel, ventes, trésorerie, cours de la bourse, satisfaction client, RH, image dans les réseaux sociaux. Ce rêve des dirigeants devient une réalité presque triviale avec la prolifération des plateformes.

1602.i033.012.S.m003.c15.office isometric

La genèse

Mais quand tout cela a-t-il commencé ? C’est sans doute Microsoft qui a été l’inventeur du concept. Le Dos puis Windows ont été et restent un terrain de jeu faramineux, accueillant toutes les applications d’éditeurs tiers. C’est le modèle suivi plus tard par Apple avec iOS ou Google avec Android.

Dans le cas de Microsoft, après Windows, l’éditeur a fédéré des logiciels séparés comme le traitement de texte, le tableur, la base de données, le navigateur etc. au sein d’une « suite » homogène, qui a représenté la première plateforme moderne. Office 365 a enrichi la suite bureautique de communication, de collaboration et permis une connexion aux applications professionnelles (ERP, CRM).

La plateforme satisfait utilisateurs, éditeurs, DSI.

Ce business model où a régné Microsoft est la meilleure solution pour avoir une clientèle captive. Pourquoi s’en plaindre, si elle est consentante et satisfaite ? Les éditeurs se sont tous engouffrés dans la brèche. Google s’est aligné face à Microsoft avec un modèle de base gratuit, Salesforce, simple outil CRM à l’origine, offre maintenant, à force d’acquisitions un univers complet comblant tous les besoins des ventes et du marketing, Adobe de même dans le domaine du graphisme et du marketing.

Aujourd’hui, la plateforme se doit d’être ouverte, agile, accessible on l’a vu sur tous types de terminaux. L’interface, le point d’entrée, est devenue votre bureau virtuel – ‘Digital WorkPlace’- d’où vous accédez aux outils du marché et aux applications de l’entreprise.

La plateforme d’entreprise offre une solution complète de bout en bout pour un ou des besoins métier, l’utilisateur n’a plus à installer divers logiciels et à s’y former. Il reste en un clic dans une application unique, le cocon concocté par le SI en collaboration avec les métiers.

La plateforme ne réalise pas seulement le rêve de l’éditeur, mais aussi celui du Service Informatique : contrôler l’outil de l’entreprise. Les Dsi reprennent du poil de la bête mettant KO le Shadow IT, quand les utilisateurs piochaient à droite ou à gauche pour télécharger dans leur coin des applications extérieures.

Les services informatiques, peuvent désormais co-construire avec les services fonctionnels ces plateformes Métier, comme un Lego de services complexes.

La plateforme qui vous sauve la peau

Cet été, sans doute serez-vous exposés vous et vos proches, au soleil. Afin d’en contrôler ses bienfaits et méfaits, vous allez recourir aux crèmes solaires. Vous pouvez également poser un patch connecté qui vous donnera des informations sur le bon usage des UV, sur votre appli, en fonctions de votre peau, la météo, les UV, votre âge etc. La Roche-Posay révolutionne la crème solaire, Kerastase, une autre société du groupe l’Oréal, a annoncé en début d’année sur le CES, le lancement de la brosse connectée, en partenariat avec Withings. Derrière cette transformation marketing de l’offre se cache une plateforme. Le patch, la brosse, permettent d’acquérir des informations, des data consommateurs. L’entreprise est passée de vendeuse de crème ou de produits pour cheveux à une entreprise apprenante, conseillère et prescriptrice, grâce à des données scientifiques, rendant donc un véritable service au consommateur.

Ces produits connectés le sont à une plateforme d’intégration d’APIs, en l’occurrence Crosscut, de Moskitos. Son dirigeant, Bertrand Masson explique : « l’entreprise devient datadriven ». Ouverte aux datas partagées, l’entreprise se dote d’un cerveau additionnel, une usine à algorithmes.

L’entreprise repose sur les plateformes, mais celles-ci la transforment. L’aspect user-centric, l’agilité, l’ouverture, le partage, l’évolutivité, le décloisonnement qui sont les caractéristiques de la plateforme impactent nécessairement l’entreprise et la remodèlent. La smart-entreprise est une entreprise d’un nouveau type, l’entreprise-plateforme.

 

 

Auteur : Jean Kaminsky

Dossier publié dans Solutions Numériques N°16

Vers l’Entreprise Plateforme
4 (80%) 1 vote

RGPD : sensibiliser les collaborateurs

Le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD) s'appliquera le 25 mai 2018. Conscio Technologies propose un parcours de sensibilisation pour les collaborateurs.

Découvrir le programme de sensibilisation

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Piratage de données : action en nom collectif au Canada contre Equifax

    Une action en nom collectif (class action) a été lancée mardi au Canada afin d'obtenir…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Interview - "Penser et agir comme de vrais hackers pour protéger les infrastructures", Shay Nahari CyberArk

    Les récentes attaques prouvent que les pirates aiguisent sans cesse leurs techniques et compétences. Après…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 8 millions de dollars en 2017, le coût de la cybercriminalité en France

    Combien coûte la cybercriminalité ? Cher, très cher selon le cabinet Accenture et son nouveau rapport…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global Knowledge_Docker_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Cloud hybride : réussir l’externalisation de votre SI en 4 étapes

    > Voir le livre
  • Usages et technologies : concrétisez la transformation digitale de votre métier

    > Voir le livre
Global Knowledge_Docker_Skycraper