En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 07/03/2017
    ROOMn, au cœur de la transformation digitale des entreprises, du 7 au 9 mars 2017

    ROOMn est la seule rencontre d’affaires qui rassemble pendant 3 jours 800 décideurs au profit…

    en détail En détail...
  • 24/02/2017
    Salon Virtuality Paris, le 24 février 2017

    Le premier Salon Virtuality Paris présente le meilleur de la réalité virtuelle pour tous les secteurs et…

    en détail En détail...
elo_processus pointe_leaderboard

Mettez-vous en conformité avec la Loi pour une République numérique

Schneider_BackUPSApc_pavé

avocats-mathias-garanceLe 7 octobre dernier, le Président de la République a promulgué la loi pour une République numérique. Ce nouveau texte précise de nouvelles obligations pour les acteurs publics ou privés. Garance Mathias, Avocat, vous en propose un résumé.

 

 

La circulation des données

Le législateur a insisté sur la loyauté des plateformes et l’information des consommateurs. Il s’agira notamment pour tout opérateur de plateforme en ligne d’informer ses utilisateurs des conditions générales d’utilisation des services proposés et des modalités de référencement, de classement et de déréférencement des contenus.

L’opérateur de plateforme en ligne est défini comme étant toute personne qui propose un service de communication au public en ligne, dans le cadre de son activité professionnelle. Lequel service de communication consiste en un classement de contenus mis en ligne par des tiers ou en la mise en relation de plusieurs parties en vue de la vente d’un bien, la fourniture d’un service, l’échange d’un contenu, etc.

Par ailleurs, toute personne amenée à collecter, modérer ou diffuser des avis en ligne provenant de consommateurs sera tenue de délivrer une information loyale, claire et transparente sur les modalités de publication et de traitement de ces avis.

Il est également fait interdiction aux opérateurs Internet de fournir un meilleur débit à certains clients et un débit plus lent à d’autres.

En dernier lieu, l’ouverture par défaut d’une partie des données publiques des administrations et des acteurs privés ayant une mission de service public a été organisée.

De nombreux décrets d’application sont attendus en vue de la mise en œuvre de ces nouvelles obligations.

La protection des données personnelles

Tout responsable du traitement doit effacer les données à caractère personnel collectées lorsque la personne concernée était mineure au moment de la collecte et ce, dans les meilleurs délais. Les délais de réponse sont ainsi plus courts que ceux prévus pour les personnes majeures au moment de la collecte des données.

Toute personne pourra définir des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de ses données à caractère personnel après son décès. Les modalités relatives à ces directives seront précisées par décret.

La loi Informatique et Libertés est notamment modifiée pour imposer aux responsables de traitement l’obligation d’information relative à la durée de conservation des catégories de données traitées ou, à défaut, des critères permettant de déterminer cette durée de conservation. A noter que, sur ce point, le législateur français a anticipé l’application du Règlement Général sur la Protection des Données.

Autre changement conséquent, le montant des sanctions en cas de manquement aux dispositions de la Loi Informatique et Libertés. Rappelons que le montant maximum était de 150000 €. Ainsi, depuis la promulgation de la loi, ce montant maximum ne peut pas excéder 3 millions d’euros.

En outre, le consommateur disposera en toutes circonstances d’un droit de récupération de l’ensemble de ses données, incluant les données personnelles mais pas seulement. Sur ce point, le législateur français précise que cette disposition s’appliquera seulement à partir du 25 mai 2018, date de l’application du Règlement Général sur la Protection des Données. En effet, une disposition identique est prévue par le Règlement européen. A noter toutefois que le législateur français n’a pas bien recopié le texte européen puisque ce dernier prévoit l’exercice de ce droit pour toute personne et pas seulement les consommateurs.

Pour résumer, même si de nombreux décrets vont venir compléter et préciser les nouvelles obligations, tous les acteurs publics ou privés doivent d’ores et déjà se mettre en conformité sur de nombreux points et ce sans attendre l’entrée en application du Règlement Général sur la Protection des Données.

 


L’accessibilité au numérique

internet

Cette accessibilité numérique concerne l’accès effectif à Internet par tout utilisateur, y compris les personnes atteintes de handicap. Le droit au maintien de la connexion internet pour les ménages en difficulté est également prévu. La secrétaire d’Etat au numérique, Axelle Lemaire a signé, le 21 octobre 2016, la convention d’expérimentation de ce droit à la connexion en Seine-Saint-Denis. Ce droit sera également expérimenté au 1er janvier 2017 par le département de Haute Saône.

Auteur : Garance Mathias, Avocat à la Cour

Dossier publié dans Solutions IT N°13

Notez cet article

MIEUX GÉRER VOS DONNÉES ARCHIVÉES

Saurez-vous identifier et restaurer des données rapidement en réponse aux demandes d’audit ou de litige ? Petit-déjeuner /Conférence - Iron Mountain -7 mars 2017 , Hôtel Le Meurice Paris

Info & inscription

Sondage

Vos projets Démat et GED en 2017

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Les adresses IP « dynamiques » constituent des données à caractère personnel

    Par une décision du 19 octobre 2016, la Cour de justice de l´Union européenne a…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Sécurité : peu de logiciels peuvent se targuer de répondre aux nouveaux besoins des Cloud Workloads

    Sécurité : peu de logiciels peuvent se targuer de répondre aux nouveaux besoins des Cloud…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Gestion des correctifs : près de 44 % des entreprises y passent plus de 16 h par mois

    Shavlik et AppSense ont interrogé pendant le VMworld Europe 2016 les responsables IT, au total…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Etes-vous en conformité avec les nouvelles règles européennes et l’ « état de l’art »…

    > Voir le livre
  • Un regard neuf sur la gestion des coûts de stockage des données archivées

    > Voir le livre
Global_Windows Server2016_skycrapper