En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    IT & IT Security Meetings 2018

    IT Meetings devient IT & IT Security Meetings et ouvrira ses portes en mars pour…

    en détail En détail...
  • 21/03/2018
    Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    La 9ème édition de l’évènement phare du Cloud et des datacenters a lieu les 21…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
ITrust_SOC_leaderboard

Dans la tête du pirate informatique

ITrust_SOC_pave

Un piratage réussi peut paralyser des sites web, permettre le vol de données et entraîner des dommages considérables pour l'image et le chiffre d'affaires de l'entreprise victime. Souvent, celle-ci doit affronter une question essentielle : pourquoi sommes-nous devenus les victimes des attaques de pirates ? EfficientIP, fournisseur de solutions DDI (DNS, DHCP et IPAM) de premier plan, nous éclaire sur le comportement des cybercriminels, leurs objectifs ainsi que les possibilités qui existent pour se défendre contre les redoutables attaques par déni de service (DDoS).

Objectifs : trafic d'influence et manifestation de puissance

Très souvent, les pirates, notamment les « hacktivistes », cherchent à exercer une influence. Ainsi le groupe de pirates Anonymous annonçait par exemple avant la Coupe du monde de football au Brésil avec un grand impact médiatique qu'il attaquerait les serveurs de sponsors comme Adidas, les Emirats ou Coca-Cola. Au bout du compte, les dommages réellement causés ont été limités et n'ont pas perturbé le déroulement de la Coupe. Mais les pirates ont bénéficié de l'attention du monde pour communiquer sur leurs ambitions. Un autre objectif courant de telles attaques est le vol de données sensibles. Début août 2014 l’on a appris que, d'après la société américaine de sécurité informatique Hold Security, des pirates russes avaient volé 1,2 milliard de mots de passe et plus de 500 millions d'adresses électroniques. Les pirates auraient également extrait des données d'utilisateurs de 420 000 sites web. Ces ordres de grandeur montrent à eux seuls déjà la menace potentielle que représentent les pirates pour le web. Pour maximiser les dommages, c'est-à-dire pour obtenir autant de données que possible, ils choisissent de préférence des cibles qui détiennent, par leur activité même, de grandes quantités de données : les sites e-commerce de grandes boutiques de vente en ligne, les banques, les administrations et les fournisseurs d'accès à internet. Ces derniers peuvent leur servir de démultiplicateurs s'ils gèrent l'accès à des milliers de sites web d'entreprises et de particuliers.

L'outil DDoS du pirate : le pied-de-biche virtuel

Le DDoS (Distributed Denial of Service ou attaque par déni de service) est un type d'attaque très répandu où les pirates inondent le serveur d'une entreprise en envoyant des millions de requêtes par seconde. Si le serveur s'écroule sous leur nombre, le site web ou les applications de l'entreprise ne sont plus accessibles. Aucune de ses applications basées sur IP ne sera plus utilisable et l'entreprise ne sera alors de fait plus capable d'exercer son activité. La surcharge sur un serveur DNS provoque par ailleurs des failles de sécurité qu’un pirate pourra mettre à profit pour modifier le cache DNS : il pourra ainsi par exemple dévier le trafic web du site de l'entreprise vers un site frauduleux.

Prudence est mère de sûreté : se préparer aux attaques DDoS

Le principe d'une attaque DDos est simple : adresser à un serveur plus de demandes qu'il ne peut en traiter. Aujourd'hui, les pirates peuvent conduire des attaques de plus en plus puissantes : 63 pour cent des attaques DDoS en 2013 ont inondé leurs cibles de plus d'un million de mails par seconde. Or, même les serveurs DNS classiques les plus puissants ne peuvent pas traiter plus de 300 000 requêtes par seconde. Par conséquent, pour se protéger, les entreprises ont besoin de dizaines de serveurs redondants ainsi que de composants supplémentaires tels que Load Balancer, infrastructure IT extrêmement complexe et chère.

 

Auteur : Juliette Paoli

Dans la tête du pirate informatique
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Aides d'État: la Commission assigne l'Irlande devant la Cour de justice pour non-récupération des 13 milliards € d'avantages fiscaux perçus illégalement par Apple

    La Commission européenne a décidé d'assigner l'Irlande devant la Cour de justice de l'UE pour…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Du Cloud-first à l'IA : les tendances 2018 selon Aron Brand, CRO de Ctera Networks

    Aron Brand, CTO de CTERA Networks, spécialiste des services sécurisés de stockage Cloud, livre ses…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Tendances : le corps comme interface utilisateur

    Comment les early adopters envisagent-ils leur façon de consommer dans le futur ? Avec leurs…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global K_Data scientist_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Livre blanc « Digital Needs Trust " : pour construire ensemble un écosystème digital européen…

    > Voir le livre
  • Les bonnes pratiques pour implémenter une solution de personnalisation

    > Voir le livre
banniere_FIC2018_skycrapper