En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site e-commerce pour la vente d’accessoires tendances
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Site internet de réservation dans le domaine du transport de personnes
    < 3 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site E-Commerce pour des professionnels des métiers de bouche
    < 10 000 €
    > En savoir plus
Universign_simplifiez process couts_leaderboard

Comment conserver des factures de ventes créées sous forme informatique et transmises sur support papier ?

GlobalK_Azure _pave

La réponse avec Christian Dubourg, directeur Everteam, responsable Normes & Sécurité. Everteam est un éditeur de logiciels de gestion de contenu d’entreprise

De nos jours, la majorité des entreprises génèrent leurs factures de ventes dans un format électronique (PDF par exemple) à l’aide d’un logiciel de facturation ou autre, puis impriment le document électronique afin d’envoyer aux clients une version papier de la facture. La question se pose alors sur la conservation des factures de vente. Faut-il en imprimer un second exemplaire et l’archiver ou faut-il simplement archiver le document électronique sans conserver une version imprimée ?

La réponse de la Direction Générales des Finances Publiques

Pour répondre à cette question, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a publié le 18 octobre 2013 au « Bulletin Officiel des finances Publiques –Impôts » un texte traitant du « double original » sous la référence BOI-CF-COM-10-10-30-20-20131018.

Dans ce document, le « double électronique » correspond à la facture électronique (fichier PDF par exemple) qui a été envoyée sous forme papier au client. L’émetteur peut conserver ce double original et ne pas conserver une impression papier, dès lors qu’il a mis en place un dispositif technique assurant au système d’information utilisé une fiabilité équivalente à celle que procure l’impression des factures sur papier et permettant de considérer que le « double électronique » constitue, au sens du I § 1 et suivants, la reproduction fidèle et durable de l’original de la facture adressée au client sur support papier.

Ce dispositif technique doit permettre de garantir l’authenticité, l’intégrité et la pérennité du contenu du « double électronique » depuis l’émission de l’original papier jusqu’à l’expiration de la période de stockage du double. Le « double original » de la facture de vente conservée au format électronique doit aussi comporter les mentions obligatoires figurant sur la facture papier, mais il est possible de ne pas conserver les autres mentions non obligatoires (logos, fonds de page, message bandeaux à caractère publicitaire). Ceci permet de minimiser le poids des contenus électronique.

L’exigence de la normalisation

Pour répondre à ces exigences, il est donc nécessaire de déployer un Système d’Archivage Electronique (SAE) performant, encadré par une démarche qualité. En ce sens, la certification NF 461  apportera les assurances exigées par le texte et permettra de ne pas avoir à archiver les documents papiers. Elle garantit qu’un SAE est conçu selon l’état de l’art en vigueur (norme NF Z42-013, ISO 14 641-1) afin d’assurer l’intégrité, la sécurité et la pérennité des informations archivées, leur donnant une vocation probatoire. Attention donc de ne pas se lancer tête baissée dans la mise en œuvre d’un SAE, sans respecter les normes de l’archivage.

 

Comment conserver des factures de ventes créées sous forme informatique et transmises sur support papier ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Webinaire Signature électronique

Les services de signature électronique, cachet serveur et d’horodatage Universign confèrent une dimension juridique à tous types de documents électroniques : valeur légale, intégrité dans le temps, authenticité des auteurs et des signataires.

Assister au webinaire du 30 novembre

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Amazon : Bruxelle veut mettre au pas le géant américain - 250 M € à rembourser

    Bruxelles inflige aujourd'hui une amende de plusieurs centaines de millions d'euros à Amazon, alors que…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Lutte contre la fraude, enjeu stratégique de l’ère numérique

    Un projet de dématérialisation des processus ne peut plus être conçu indépendamment d’un système de…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 2016 -2017 : des attaques par courrier électronique en augmentation de 2 200 %

      Chaque année, le troisième trimestre se révèle une période de recrudescence des messages frauduleux,…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Azure _Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Livre blanc « Digital Needs Trust " : pour construire ensemble un écosystème digital européen…

    > Voir le livre
  • Guide du Cloud Public

    > Voir le livre
Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper