En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/11/2017
    Cloud Expo Europe Paris 2017

    Cloud Expo Europe, Paris 2017, c'est le grand rassemblement d'experts dédiés au Cloud. Parmi les…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Innovaphone_AnywhereWorkplace_leaderboard

Big data: le renseignement intérieur signe un contrat avec la start-up américaine Palantir (AFP)

Vertiv_Power_300x250_FR

La Direction générale du renseignement intérieur (DGSI) a signé un contrat avec la start-up américaine Palantir Technologies, spécialisée dans l’analyse des données à grande échelle, a indiqué vendredi une source proche du dossier, confirmant des informations de presse.

« En l’absence d’une solution française et européenne, l’appel d’offres, signé récemment, vise à équiper les services de la DGSI d’un logiciel capable de traiter le big data« , a déclaré cette source, précisant que « seule la DGSI traitera les données recueillies et non Palantir« .
A la mi-mai, le patron de la DGSI Patrick Calvar avait expliqué aux parlementaires qu’un des enjeux de la lutte antiterroriste, était de trouver des outils de « big data » pour « faciliter le travail des enquêteurs » parfois noyés par la masse des renseignements recueillis.
« Les entreprises françaises qui développent des systèmes ne sont pas encore capables de répondre à nos besoins, alors que nous devons acquérir ce big data immédiatement« , avait-il expliqué le 10 mai, devant une commission parlementaire. « Le choix n’a pas encore été fait », disait-il alors, « mais, en tout état de cause, la solution sera temporaire« .
Palantir, fondée en 2004 et basée dans la Silicon Valley, est l’une des plus grosses start-up non cotées américaines et compte parmi ses premiers investisseurs un fonds lié à la CIA (In-Q-Tel). Ses services sont aujourd’hui utilisés dans le contre-terrorisme, mais aussi le secteur financier: les médias américains ont rapporté qu’elle aurait par exemple aidé les États-Unis à retrouver Oussama Ben Laden ou à éplucher les comptes de Bernard Madoff.

Big data: le renseignement intérieur signe un contrat avec la start-up américaine Palantir (AFP)
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réussir son projet collaboratif-14 novembre

Jalios Digital Summit, une journée qui vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet collaboratif, le 14 novembre 2017 au Centre de Conférences Cœur Défense

Inscription

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Piratage de données : action en nom collectif au Canada contre Equifax

    Une action en nom collectif (class action) a été lancée mardi au Canada afin d'obtenir…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Avis d'expert - Entreprise : comment trouver un business Angel

    Jérôme Tarting, PDG de Clic Formalités, spécialiste en ligne du formalisme pour professionnels et particuliers,…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 8 millions de dollars en 2017, le coût de la cybercriminalité en France

    Combien coûte la cybercriminalité ? Cher, très cher selon le cabinet Accenture et son nouveau rapport…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Azure _Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
GlobalK_Azure _Skycraper