En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 11/10/2017
    Les Assises de la sécurité et des systèmes d’information 2017

    La 17ème édition des Assises de l'événement incontournable en matière de cybersécurité aura lieu du 11…

    en détail En détail...
  • 26/09/2017
    Salons Solutions 2017

    Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-achats, Demat', Serveurs & Applications…

    en détail En détail...
kaspersky_attaques ciblees_leaderboard

Ouvrir son Cloud pour des calculs intensifs

04/05/2015 | commentaires 0 commentaire |
Paessler_Restez-au-top-Securite_Pave

On peut choisir d’ouvrir son Cloud interne pour certaines applications nécessitant des calculs intensifs très limités dans le temps ou pour gérer des opérations spéciales.

« Une entreprise peut s’adresser à un fournisseur local pour déployer un service Cloud opéré par un autre fournisseur dans une zone géographique différente. » Xavier Poisson, HP

Ainsi, dans le cadre d’une collaboration d’un an, Rackspace fournit une solution cloud hybride comportant ses clouds publics et privés pilotés par OpenStack afin d’aider le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, à poursuivre sa mission en permettant des recherches plus approfondies sur les origines de l’univers. Rackspace avait déjà fourni précédemment une solution permettant au CERN de transférer par rafales des charges de travail dans son Cloud public. Cette fois, la plate-forme Rackspace Primate Cloud est désormais déployée sur des serveurs utilisés par le CERN pour des expériences de physique de production. Rackspace et le CERN testent et assurent ainsi la fédération transparente entre les plates-formes de clouds privés et publics pour prendre en charge des charges de travail excédentaires, et découvrir la vraie valeur du Cloud hybride. Elles permettent des améliorations technologiques continues grâce aux contributions de la communauté, tout en nous permettant de répondre rapidement à des défis tels qu’une mise à échelle massive, en exploitant les travaux d’autres experts », a indiqué Tim Bell, directeur de l’infrastructure dans la division informatique du CERN.

Pouvoir changer de systèmes selon les besoins

« Nous sommes ravis de nous associer à Rackspace dans le cadre du CERN openlab, à l’heure où nous cherchons des façons d’accélérer notre innovation sur un cloud hybride basé sur OpenStack ».

Pour T systems, l’un des plus anciens fournisseurs de Cloud européen, l’intérêt du service informatique est de pouvoir coordonner les différents Clouds – qu’ils soient publics, privés ou hybrides – de suivre la consommation des ressources informatiques par les différents départements de l’entreprise, et d’en maîtriser les coûts. En outre, les options de type Cloud Broker (voir l’offre de Cheops) permettent de basculer rapidement entre des offres et des fournisseurs différents.

Via un workflow de validation des commandes permettant de répondre aux demandes des utilisateurs, on peut sélectionner chez T systems la solution Cloud adaptée à chaque besoin, en fonction de critères prédéterminés au sein d’un catalogue de service (prix, puissance, public/privé, fournisseur…).

Ce type de service à la carte est l’une des raisons qui a convaincu Airbus pour adopter les solutions de l’hébergeur allemand.

Quels changements du point de vue hardware ? D’un point de vue infrastructure matérielle, l’adoption d’un système totalement virtualisé favorise l’adoption de disques rapides et de quantités astronomiques de mémoire vive. Bref, l’adoption du Cloud hybride est loin d’être gratuite, au début, mais permet d’envisager réellement des économies sur le long terme.

Le Cloud hybride selon VMware avec à gauche la production effectuée en interne et la réplication ou l'ajout des tâches dans le Cloud à droite.

Le Cloud hybride selon VMware avec à gauche la production effectuée en interne et la réplication ou l’ajout des tâches dans le Cloud à droite.

Auteur : Thierry Outrebon

Ouvrir son Cloud pour des calculs intensifs
Notez cet article

Sécuriser le Cloud public et le cloud hybride

Protéger votre cloud : Transport chiffré – VPN, Protection du périmètre, des applications etc.

Lire le Livre blanc Fortinet

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Le hacker de Deutsche Telekom condamné à 20 mois de prison avec sursis

    Un hacker britannique a été condamné vendredi à 20 mois de prison avec sursis par…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Tribune - L’informatique sans serveur

    L’informatique sans serveur est-elle adaptée à votre entreprise ? Une trobune écrite par Matthieu de…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les dépenses IT dopées par le Cloud, les mobiles et les logiciels en 2017

    Les dépenses IT mondiales devraient augmenter de 4,5 % en 2017, selon IDC. Une amélioration…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Guide du Service Management pour le DSI à l’ère mobile

    > Voir le livre
  • SECTEUR DE LA SANTÉ : VOTRE MISSION EST-ELLE IMPIRATABLE ?

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper