En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site de réservation dans le domaine de la restauration
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de bijoux et de décorations
    < 3 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de miel
    < 1 500 €
    > En savoir plus
Global K_Data scientist_leaderboard

Interview Olivier Seznec, directeur technique Cisco France

ITrust_SOC_pave

Prévenir la surchauffe, éviter la forêt de câbles 

➜Le renouvellement de commutateurs s’accélère-t-il avec l’arrivée de modèles embarquant davantage de fonctions ?

• Je crois que le cycle de renouvellement change peu. Il est, en moyenne, de quatre ans dans le datacenter. En pratique, l’entreprise a tout intérêt à faire durer ses technologies un peu plus. Seules les nouvelles applications vont bénéficier d’approches innovantes comme les V-Blocks car il y a un investissement à consentir avec souvent plusieurs mois de tests pour valider la nouvelle architecture.Tant que les applications restent au même niveau de fonctionnalités, on ne touche généralement pas à l’infrastructure. On ajoute simplement des serveurs lorsque cela devient nécessaire.

➜Peut-on améliorer l’efficacité énergétique via le câblage réseau ?

• Avec la technologie de réseau FCoE (Fibre Channel over Ethernet), on retient de simples attachements Ethernet sur les serveurs. Autre avantage, on réduit le câblage de 30% à 40%. Les concentrateurs, placés au plus proche des serveurs, permettent d’utiliser des câbles plus courts et moins nombreux. Enfin, la consommation énergétique de chaque serveur est réduite de quelques Watts par attachement.

➜Qu’apporte le power capping ?

• L’architecture Unified Computing System fournit une véritable différenciation au travers du power capping. Les logiciels de supervision de nos serveurs et équipements réseaux limitent ainsi la consommation électrique à un niveau plafond, en fonction des contraintes de puissance énergétique ou de chaleur que l’on sait évacuer. Les dispositifs sont réunis en groupes de racks ou de baies. La plateforme d’administration mesure les variations de températures de ces groupes puis ajuste les traitements selon la capacité de refroidissement du domaine concerné. Lorsqu’on approche du plafond fixé, on va déplacer des machines virtuelles vers une zone plus froide du datacenter, par exemple au travers de l’outil VMotion de VMware. Cela peut aller jusqu’à l’extinction préventive du serveur avant surchauffe.

➜Les ports PoE (Power over Ethernet) contribuent-ils à améliorer la gestion de l’énergie ?

• On ne les trouve pas dans le datacenter car ils ne sont pas taillés pour les serveurs. Ils délivrent jusqu’à 60 Watts maximum. En revanche, ils s’avèrent très efficaces pour alimenter des stations de travail. Les clients légers reviennent en force avec les offres d’infrastructures pour terminaux virtuels (VDI). Ils sont appréciés pour leur faible consommation et parce qu’ils sécurisent les données d’entreprise. On peut aussi contrôler leur alimentation de façon centralisée, forcer leur mise en veille par le réseau chaque soir et durant le week-end.Autre alternative, le PC portable, bien qu’il reste plus cher à l’achat que le PC de bureau,consomme deux à trois fois moins, grâce à sa gestion de cycle des batteries.  

Interview Olivier Seznec, directeur technique Cisco France
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Les imprimantes sont-elles frappées d’obsolescence programmée ?

    Le 18 septembre dernier, l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée) a déposé une plainte contre…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Faille WAP2 : Krack ou l'hypocrisie mondiale des maîtres du monde

    Pour Frans Imbert-Vier, PDG d'UBCOM (société spécialisée sur le digital et la cybersécurité), si la…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Disques durs d'occasion sur eBay : la moitié contiennent des informations personnelles et professionnelles critiques

    L'expérience est intéressante : une société spécialiste de la récupération de données a acheté 64…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Guide du Cloud Public

    > Voir le livre
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper