En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 14/03/2018
    Le Gala des DSI 2018

    Pour sa 6ème édition, le Gala des DSI reprendra possession du Pavillon d’Armenonville à Paris.…

    en détail En détail...
  • 21/03/2018
    Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    La 9ème édition de l’évènement phare du Cloud et des datacenters a lieu les 21…

    en détail En détail...
EBRC_Trust 2017_leaderboard

Des options de sécurité avancées

BigData2018_pave

Les constructeurs, forts de leur expérience, ont conçu des options de sécurité très complètes. En premier lieu, celles permettant de sécuriser les impressions. Disponibles depuis l’écran du MFP, elles obligent un utilisateur à entrer son identifiant et un mot de passe pour récupérer ses copies. Plus question que ces dernières restent indéfiniment sur la machine et puissent être retrouvées par des collègues indélicats. “Cette solution n’est pas forcément simple à mettre en oeuvre, poursuit Stéphane Chapuis. Même si l’écran (d’une taille moyenne de 9 à 10 centimètres –NDLR), est tactile, entrer son identifiant Windows et son mot de passe n’est pas évident et peut rebuter l’utilisateur. Ce dernier à en outre la possibilité de confier ses codes à un collègue. La meilleure solution reste le lecteur de badge. Paradoxalement, ces derniers se prêtent moins entre employés”. La plupart des multifonctions intègrent donc un lecteur de bagdes, RFID, comme chez Kyocera. Le badge peut être dédié au MFP ou être mis à jour pour s’adapter aux multifonctions s’il s’agit d’une carte de la société servant, par exemple, aux accès des étages. Selon l'identité de l’utilisateur, ce badge pourra indiquer, si le périphérique n’est pas relié à un annuaire, la personne à l'origine de l'impression du document ou de l'envoi par fax ou SMS.

“Tout cela favorise également la réduction de coûts de papier et de toner, continue Philippe Genty de HP. Toute impression non récupérée, c’est-à-dire non imprimée via le badge, est éliminée automatiquement du disque dur au terme des paramètres définis par le service informatique”.
Canon prévoit en effet des disques durs amovibles qui peuvent être détruits s’ils contiennent des informations confidentielles. Un plus pour les secteurs sensibles comme la défense… Le fabricant japonais va même plus loin avec l’intégration de mécanismes sécurisés pour crypter les fichiers devant être envoyés par fax ou SMS. Il utilise pour cela des puces TPM, un dispositif de cryptage physique qui évite la lecture du contenu d’un disque placé sur une autre machine à une personne non autorisée.
La sécurité est en effet l’un des moyens de Canon et de Ricoh pour se différencier de leurs concurrents. “La sécurité est un élément déterminant pour nous”, précise Jean- Pierre Blanger, directeur R&D de Ricoh France.
Les périphériques intègrent tous un pare-feu pour éviter toute intrusion par le biais du serveur de fax ainsi qu’un mécanisme d’effacement des disques. Ces derniers pour éviter toute perte de données sont configurables en Raid et une option de mirroring est prévue. Encore plus performant, le multifonction reconnaîtra certains mots-clés du fichier (indiqués au préalable par l’administrateur) et les attribuera à certains utilisateurs afin qu’ils ne puissent faxer ou imprimer leurs documents. Si une tentative d’envoi se produit, le service informatique sera prévenu. Dernier détail, Canon fournit également des cartes IP-Sec capables de sécuriser les transferts d’informations entre le serveur d’impression et les pc clients ou les MFP. Enfin, les virus tant redoutés par les SI ne sont pas ici à l’ordre du jour. Les périphériques sont en effet équipés de systèmes d’exploitation propriétaires, Unix ou Linux qui les mettent relativement à l’abri.

Des options de sécurité avancées
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’intelligence Artificielle, une vraie rupture en Cybersécurité

L'IA ne révolutionne pas seulement la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, elle redéfinit les règles du jeu pour l'ensemble des acteurs de la sécurité. Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • La blockchain : un outil juridique bientôt incontournable ?

    Alors que le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, a présenté le…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise - Le data thinking pour réussir vos projets de data science en 7 étapes

    Stéphane Déprès, coach Agile & Consultant expert chez inspearit, propose aux lecteurs de Solutions Numériques…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Cloud et sécurité des données : l'Allemagne championne du contrôle

    En dépit de l’adoption croissante du Cloud, 1/3 des responsables IT sont très loin d'être…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Ixia_RGPD_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
Ixia_RGPD_skycraper