En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Modéliste pour la gradation de patrons pour des vêtements de femmes
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de prêt-à-porter et accessoires féminin
    < 1 000 €
    > En savoir plus
  • Création de site Internet vitrine pour un commerce d'épicerie fine
    <2000 €
    > En savoir plus

Comment gérer son parc de smartphones

Aujourd’hui, chaque plateforme possède ses outils d’administration, de déploiement et il est difficile de mettre en place une unique plateforme pour l’ensemble des systèmes mobiles. Le Blackberry ayant son propre serveur, il sera souvent en dehors des outils tiers. Dans les outils, il y a ceux qui gèrent l’infrastructure et ceux qui gèrent uniquement le terminal (logiciel principalement). Rarement, les deux. Un outil semble aujourd’hui incontournable : le MdM (Mobile device Management).

Blackberry : solide avec BES

RIM propose depuis plusieurs années un serveur dédié : Enterprise Server (ou BES). Il supporte la messagerie (plus ou moins complète selon l’édition du BES), un nombre d’utilisateurs limité ou illimité, l’application de calendrier, la messagerie instantanée, la téléphonie, la sécurité avec stratégie de sécurité, la gestion du déploiement, la console d’administration, le contrôle et l’effacement à distance du terminal… L’un des points cruciaux est la gestion à distance du terminal : assistance, suppression des données, neutralisation en cas de perte ou de vol du terminal. Il s’agit d’une fonction primordiale pour tout serveur de gestion mobile. BES est bien connu pour cela.

iOS : limité mais en progrès

Côté Apple, on dispose de l’outil “utilitaire de configuration iPhone”. Sans être l’égal d’un BES, il offre tout de même de puissantes fonctions de gestion et de déploiement. On peut par exemple utiliser des profils de configuration possédant une configuration des éléments du téléphone, de l’accès VPN, messagerie, cryptage des données. Il est possible via l’utilitaire de “personnaliser” une flotte au nom de la société ou encore d’appliquer différentes configurations selon l’utilisateur. L’outil permet d’autoriser ou non l’accès à des applications installées par défaut (YouTube, Safari, accès AppStore, etc.). Vous pouvez aussi y définir les accès Exchange et LDAP. L’utilitaire prend aussi en charge le déploiement d’applications sans passer par le AppStore. Particulièrement utile quand vous devez déployer une application métier. Si cela n’est pas suffisant, des solutions tiers très spécialisées existent à l’instar de l’éditeur Kace et son Management Appliance. Là on passe par une Appliance matérielle et logicielle.

Android : en attendant la v3

Le succès d’Android tient en partie à la multiplication des terminaux compatibles et au nombre de développeurs qui alimentent en applications la boutique en ligne. Mais aujourd’hui, Android cible surtout le grand public. Au niveau entreprise, le système ne propose rien de concret, ni sur les outils d’administration. Un peu comme l’iPhone à ses débuts. Cette absence explique la quasi inexistence d’Android en entreprise. Motorola annonce un Droid Pro avec des outils professionnels du marché. Mais c’est encore une action isolée. Il existe des solutions tiers pour l’administration : Good Technologies, SAP Sybase iAnywhere, Sparus Software.

“C’est avec la version 3 d’Android que le virage entreprise commencera”, prédit Benoît Lemaire (PDG Ibelem). Et le constructeur propose des outils et mécanismes de VPN, sécurité. Il faut par contre éviter que ce soit les constructeurs qui rajoutent des surcouches au système car dans ce cas, il y a un risque d’anarchie et de compliquer la tâche des administrateurs si le parc n’est pas homogène.

Windows Phone 7

Windows Phone 6.5 a beaucoup souffert de la concurrence et Windows Phone 7 vient tout juste d’être dévoilé, les premiers terminaux arrivent fin octobre en France. Microsoft précise qu’Office sera disponible dans une édition mobile ainsi qu’un support Exchange, Sharepoint. Pour l’administration, il faudra sans doute attendre la prochaine version de System Center Configuration Manager (SCCM) qui doit unifier la gestion des parcs mobiles dont Windows Phone 7 (et des terminaux Nokia).

Nokia, Symbian 3

Le constructeur possède un outil de configuration : Nokia Configuration Tool. Il permet de configurer le profil de chaque terminal : personnalisation, messagerie, sécurité (VPN, PKI, cryptage). Il est compatible avec une large gamme de téléphones du constructeur et le tout nouveau Symbian 3. Plusieurs éditeurs tiers prennent en charge les gammes Nokia (Smithmicro par exemple). Des opérateurs comme Orange Business Services travaillent depuis longtemps avec Nokia. Cependant, Nokia France ne possède plus de section purement entreprise. Nokia semble en retard par rapport à Blackberry ou même Apple, mais la base installée demeure très importante. Cependant, le constructeur tente de sortir des Smartphones plus professionnels à l’instar du Nokia E7 incluant Exchange Active Sync ou encore Microsoft Communicator Mobile pour la messagerie instantanée.

Comment gérer son parc de smartphones
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’intelligence Artificielle, une vraie rupture en Cybersécurité

L'IA ne révolutionne pas seulement la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, elle redéfinit les règles du jeu pour l'ensemble des acteurs de la sécurité. Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Alors qu'Attac demande à Apple de payer sa juste part d'impôt, l'américain riposte

    Le géant américain Apple a assigné en référé l'association altermondialiste Attac auprès du tribunal de…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Intelligence artificielle : à quoi s’attendre en 2018 ?

    Cette tribune rédigée par Benjamin Thomas, consultant Innovation chez SQLI, fait un état des lieux…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Infographie - Les coûts des activités cybercriminelles de l'année et à venir

    Bitdefender a réalisé une infographie mettant en avant les coûts qu’ont générés les activités cybercriminelles,…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • L'intelligence Artificielle, vraie rupture en cybersécurité

    > Voir le livre
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre