Accueil Réglementation/Loi Washington lance une enquête sur les pratiques anti-concurrentielles de géants de la...

Washington lance une enquête sur les pratiques anti-concurrentielles de géants de la tech

concurrence

(AFP) – Le département américain de la Justice a annoncé mardi avoir lancé une vaste enquête sur les pratiques anticoncurrentielles des plateformes en ligne, réseaux sociaux, moteurs de recherche comme sites de commerce.

Les autorités ne nomment pas les entreprises visées, mais semblent cibler les sociétés comme Google, Facebook ou Amazon, dominantes sur leurs marchés respectifs. Elles veulent notamment savoir si ces compagnies « procèdent à des pratiques ayant réduit la concurrence, empêché l’innovation ou affecté les consommateurs », détaille un communiqué.
« Le but de l’enquête du département de la Justice est d’évaluer les conditions de la concurrence sur les plateformes en ligne d’une façon objective et équilibrée et de s’assurer que les Américains ont le choix de la concurrence« , souligne le communiqué. Le département de la Justice indique vouloir « prendre en compte les craintes répandues des consommateurs, des entreprises et des entrepreneurs » qui ont « émis des inquiétudes sur les services de recherche, sur les réseaux sociaux et sur les plateformes de commerce en ligne« . « Sans la discipline d’une compétition significative, les plateformes numériques peuvent employer des moyens qui ne répondent pas aux demandes des consommateurs« , a commenté Makan Delrahim, en charge des questions antitrust au ministère américain de la Justice, dans le communiqué.

Des géants « monopolistiques »

Elus et régulateurs américains de la concurrence fourbissent depuis plusieurs mois déjà leurs armes contre les géants technologiques, accusés d’être trop puissants voire monopolistiques. La commission judiciaire de la Chambre des représentants avait ainsi
annoncé début juin l’ouverture d’une enquête sur « la concurrence sur le marché numérique« , affirmant qu’un « petit nombre de plateformes dominantes et non régulées ont un pouvoir extraordinaire dans le commerce, la communication et l’information en ligne ».
Les colosses de la Silicon Valley sont aussi dans le viseur des autorités sur leurs pratiques en matière de respect de la vie privée et des données des utilisateurs.