Accueil Channel Dell va se séparer de VMware

Dell va se séparer de VMware

Dell Technologies a annoncé le 14 avril qu’il vendra sa participation de 81 % dans sa filiale VMware, éditeur qui deviendra une entité autonome. Ce spin-off devrait rapporter directement à Dell, et à Michael Dell notamment, au moins 9,5 milliards de dollars.

Dell Technologies cédera au quatrième trimestre les 81 % qu’il détient au capital de VMware, le leader mondial de la virtualisation. Les actionnaires de VMware recevront un dividende spécial en espèces compris entre 11,5 et 12 milliards de dollars.

Michael Dell détenait environ 52% du capital de son groupe en 2020

Dell Technologies devrait aussi recevoir entre 9,3 et 9,7 milliards de dollars, le produit net devant être utilisé pour rembourser sa dette de presque 48 Md$ suite à l’acquisition d’EMC, a déclaré Dell. Pour information, Michael Dell, le président et PDG de Dell Technologies, détenait en 2020 environ 52% du capital de son groupe, contre 14% pour Silver Lake, le fond d’investissement qui l’a aidé à acquérir le groupe EMC-VMware.

Il y a six mois, le même Michael Dell expliquait à ses actionnaires que ce spin-off avait pour principal objectif de simplifier les structures capitalistiques des deux entreprises. Et qu’il ne vendait pas VMware au sens strict du terme… Et pour cause, Michael Dell expliquait aussi à l’époque qu’il devait détenir 42% de VMware et Silver Lake, 11%, après le spin-off.

VMware et Dell resteront en bons termes

Déjà annoncé fin 2020, un accord entre les deux entreprises préservera les approches commerciales différenciées des entreprises en matière de codéveloppement de solutions critiques et d’alignement sur les activités de vente et de marketing, comme le confirme Michael Dell dans son communiqué : « Les deux entreprises resteront des partenaires importants, offrant à Dell Technologies un avantage différencié dans la façon dont nous apportons des solutions aux clients », a déclaré Michael Dell, président et PDG de Dell Technologies dans son communiqué.

Michael Dell restera président du conseil d’administration de VMware

Toutefois, ce dernier restera président du conseil d’administration de VMware après la scission. Quant à Zane Rowe, l’actuel PDG par intérim de VMware suite au départ de Pat Gelsinger pour devenir PDG d’Intel, conserve ce rôle alors que la recherche d’un PDG se poursuit.

L’opération est soumise à certaines conditions, notamment la réception d’une « décision favorable de l’IRS sous forme de lettre privée » et un avis selon lequel la scission sera « généralement exempte d’impôts » pour les actionnaires de Dell Technologies, a indiqué Michael Dell dans son communiqué.