Accueil Cloud computing Un benchmark OpenStack record pour Mirantis et IBM

Un benchmark OpenStack record pour Mirantis et IBM

Dans le but d'intégrer les charges de travail toujours plus exigeantes qui pèsent sur le cloud privé de l’entreprise, Mirantis et IBM ont réalisé un benchmark OpenStack record en exécutant 75 000 machines virtuelles dans un cloud basé sur l'infrastructure IBM SoftLayer. Ce benchmark porte sur le déploiement, en seulement 8 heures, d'un cloud privé d'entreprise hautement performant, soit plus de 9 000 serveurs virtuels par heure. Le test a été réalisé avec la toute dernière distribution Mirantis OpenStack 4.0 (Havana).

« Mirantis OpenStack étant conçue pour fournir évolutivité et performances, ce benchmark réalisé en partenariat avec IBM démontre quOpenStack simpose rapidement comme une puissante alternative pour le cloud privé par rapport aux offres de cloud public du moment, se réjouit Adrian Ionel, le PDG de Mirantis. Nous sommes en train de pousser OpenStack jusqu’à ses limites dans des conditions hostiles qui simulent des charges de travail réelles en production ainsi que des cas dutilisation pour clients exigeants. Notre objectif est de fournir à nos clients des données de performances à la fois fiables et transparentes sur les déploiements OpenStack sur mesure. »

Mirantis a réalisé ce benchmark pour mettre en avant deux caractéristiques majeures d’OpenStack : sa capacité de déploiement et sa vitesse de démarrage. Activée depuis des contrôleurs cloud au sein du centre de données implanté à San Jose, Mirantis OpenStack a géré 250 flux de requêtes parallèles pour lancer, via un réseau, de nouvelles machines virtuelles sur un complexe de serveurs exécuté à Houston (Texas), à plus de 2 900 kilomètres. Durant ces 8 heures, cette infrastructure cloud distribuée est parvenue à déployer 75 000 serveurs virtuels exécutés simultanément sur une infrastructure distante basée sur 350 serveurs physiques.

Juliette Paoli