Accueil Applications Trouver un taxi au coin de la rue : une plateforme électronique...

Trouver un taxi au coin de la rue : une plateforme électronique pour contrer Uber

le.taxi
logo le.taxi

Pour se hisser au même niveau que les acteurs majeurs du VTC, la profession des taxis met en place une plateforme électronique pour localiser et réserver un taxi rapidement.

Les pouvoirs publics vont présenter samedi 17 octobre à Paris la plateforme électronique qui permettra de héler un taxi partout en France via la géolocalisation, dans le même ordre d’idées que les applications de leurs concurrents VTC, dont Uber.

La mise en place de cette plateforme baptisée « le.taxi » était prévue par la loi Thévenoud du 1er octobre 2014 encadrant le secteur du transport de particuliers pour tenter de mettre fin au conflit entre taxis et VTC, les voitures de tourisme avec chauffeur. « Cette innovation majeure (…) a pour objectif de développer l’accès des clients aux chauffeurs de taxi par voie électronique au moyen d’un registre national de géolocalisation », ont souligné dans un communiqué le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et la secrétaire d’Etat chargée de la Réforme de l’Etat et de la Simplification, Clotilde Valter.

Concurrencer les chauffeurs de VTC

Développée par des services de l’Etat en collaboration avec les professionnels du taxi et « actuellement en phase de test en conditions réelles dans plusieurs agglomérations françaises, le.taxi ouvrira progressivement au grand public à partir de la fin de l’année », selon la même source. Le.taxi permettra d’accéder à un vivier de « plus de 50 000 chauffeurs en France, partout sur le territoire, de la plus petite commune à la plus grande métropole », promet la plateforme sur son site internet. Et comme pour Uber, « le client peut évaluer la course ».

Cette innovation arrive bien après l’irruption d’Uber, qui a révolutionné le secteur du transport avec son application sur téléphone portable du même nom, même si des taxis français, en particulier la G7, avaient développé des applications avant la création d’Uber aux Etats-Unis en 2009. Près de 9 000 VTC circulent en Ile-de-France, selon la fédération des exploitants de ces véhicules, un chiffre à mettre en rapport avec les quelque 17 700 taxis parisiens recensés par la préfecture de police.

Comment ça marche ?

Sur son smartphone, le client pourra utiliser n’importe quelle application agréée pour héler un taxi, dans sa zone de prise en charge, partout en France, et cela 24h/24. Le chauffeur de taxi qui a décidé d’être visible utilise alors ses outils habituels (terminal embarqué ou application mobile) pour confirmer la course. Les partenaires de la plateforme en cours de certification sont pour le moment Taxis G7, Taxiloc, TaxiProxi, Mobitaxi, Axygest, Atlantis Taxis, Montaxi et UNT.

Juliette Paoli