Accueil Channel TOP 2020 : l’année de tous les changements pour les fournisseurs IT BtoB...

TOP 2020 : l’année de tous les changements pour les fournisseurs IT BtoB et le channel

2020 a été une année horrible et exceptionnelle à la fois pour de nombreux secteurs IT. En effet, la crise économique résultant de la Covid-19 a agi comme un formidable accélérateur de la digitalisation des entreprises. Mais elle a également fragilisé celles qui ont été trop lentes à se transformer ou à anticiper une crise d’une telle ampleur, y compris chez les fournisseurs IT et leurs revendeurs. Panorama des principales annonces de 2020 dans un secteur IT BtoB en pleine transformation.

La crise résultant de la pandémie Covid-19 a grandement perturbé en 2020 l’économie et les modèles économiques des entreprises. Elles ont dû s’adapter en urgence à la nouvelle donne et se recentrer sur leurs cœurs de métier pour ne pas compromettre leur avenir. Toutes n’y sont pas parvenues, même si la numérisation des processus et des outils des sociétés s’est effectuée à marche forcée.

Les fournisseurs et les revendeurs spécialisés dans le Numérique, et notamment ceux des secteurs de la distribution et des services IT, n’ont pas dérogé à la règle. En effet, les comportements d’achat et de consommation des biens et des services IT par les clients ont changé très rapidement et en profondeur en 2020.

Le télétravail mixte a obligé les entreprises à se réinventer…

Le télétravail mixte, qui combine à la fois un présentiel au bureau et à domicile, est devenu la norme dès fin 2020, obligeant les collaborateurs et les entreprises à modifier, voire à réinventer leurs échanges de données et leurs modes de communication ou d’achat de biens de consommation. Sa généralisation a consacré l’utilisation à grande échelle de la visioconférence, surtout non institutionnelle, du e-commerce et des services consommés dans le Cloud.

… tout comme la consommation à l’usage des produits et solutions IT

Peu enclins à investir massivement dans cette période incertaine, les clients ont également été beaucoup plus nombreux à plébisciter la consommation à l’usage des produits et solutions IT, sous forme d’abonnement généralement. D’ailleurs, cette crise de grande ampleur a accéléré l’achat et l’utilisation des applications dans le Cloud.

Une numérisation des processus des sociétés à marche forcée

De même, la numérisation des processus des sociétés s’est effectuée à marche forcée. La création et le déploiement de nombreux projets IT, du type cloudification des applications, recours au e-commerce et à l’e-signature, etc., n’a pris que quelques mois là où ils auraient mis des années habituellement.

La crise économique a révélé les failles et les carences IT des entreprises

La crise économique a aussi révélé de manière brutale les failles et les carences des entreprises dans le déploiement, l’utilisation et la sécurisation de ces outils numériques. Les plus agiles et les plus riches ont su s’adapter plus rapidement à la nouvelle donne.

Mais un grand nombre de PME ont perdu en quelques semaines, du fait notamment du retard pris en amont de la crise pour moderniser leur système d’information, l’essentiel de leurs relations commerciales régulières avec leurs clients confinés, qu’ils ne pouvaient plus visiter.

Des conséquences désastreuses

Résultat, leur chiffre d’affaires s’est souvent effondré et elles ont dû puiser à contre-cœur dans leur trésorerie, assez faible, pour tenter de passer ce mauvais cap. Mais toutes n’y sont pas parvenues, malgré les nombreuses aides gouvernementales. Les dépôts de bilan et les rachats ont augmenté dès fin 2020, mais moins qu’anticipé cet été, du fait de toutes les aides distribuées. Toutefois, 2021 s’annonce déjà comme une mauvaise année pour de nombreuses entreprises qui n’auront pas la trésorerie nécessaire pour rester rentable et autonome.

Un nombre croissant de fusions et acquisitions de grande ampleur…

Et du fait de la crise et des nombreux changements de modèles économiques, souvent basés sur l’abonnement désormais, nous avons donc assisté dès la rentrée 2020 à un nombre croissant de fusions et acquisitions de grande ampleur dans le secteur du Numérique BtoB. Et tout spécialement chez revendeurs (channel). Xerox a tenté une OPA, en vain, sur HP. La SSII Atos a multiplié les acquisitions ciblées, là où CapGemini, la principale SSII française, a racheté elle la société de conseil Altran par exemple. S’y ajoutent des dizaines de fusions/acquisition de plus faible envergure en France.

… souvent portées par des fonds d’investissements connus

La plupart des grandes opérations de croissance externe ont été portées par des fonds d’investissements connus (Apax Partners, KKR, Platinum Equity, etc.), souvent anglo-saxons. Le renforcement de leurs positions sur un marché des services et des logiciels IT impactés par la crise, illustrent la prise de conscience par ces fonds de la nécessité d’accompagner l’évolution des modèles économiques des fournisseurs et des revendeurs IT BtoB.

Voir aussi nos :

TOP 10 DES GRANDES ACQUISITIONS / FUSIONS DANS LE CHANNEL IT BTOB

TOP 10 DES PRINCIPAUX RACHATS DE FOURNISSEURS IT BTOB

TOP 10 DES CHANGEMENTS DE MODELE ECONOMIQUE ET DE VENTE

Olivier Bellin