Accueil Business Thomson Computing lance le notebook 14 » le plus fin au monde

Thomson Computing lance le notebook 14 » le plus fin au monde

Le groupe Thomson-Brandt a été le fleuron de l’électronique hexagonale dans les années soixante-dix et quatre-vingt. On se souvient de ses ordinateurs familiaux, le MO5 et le TO7, dont l’Education Nationale avait d’ailleurs équipé des écoles.

Après bien des vicissitudes, le logo reparait. Un audacieux entrepreneur , au nom prédestiné, Stéphan Français, Président du Group SFIT a fait le pari ambitieux de signer la licence d’exploitation Thomson Computing. Il lance fin avril le notebook « Prestige », un produit haut de gamme qui peut se targuer d’être le plus fin et léger du monde en 14 pouces : 158 mm d’épaisseur pour 1,3 kg. Le portable est équipé du processeur CORE M 71 le plus puissant du marché, dispose d’une autonomie de batterie de 10 heures, habillé d’une coque full aluminium couleur café.

Stéphan Français, une success story à la française

Stephan Français a un parcours atypique. Dans les années 90, alors qu’il prépare son doctorat en économie, il s’amuse à monter, démonter et réassembler des ordinateurs. Infatigable touche à tout, il finance ses études grâce à un poste de vendeur chez Surcouf dont il devient Directeur des achats en 2006. Début 2008, il démissionne et lance sa première société de distribution de produits informatiques et téléphonie. Avec un pécule de 2 000 €, il achète son premier stock qu’il entrepose dans son garage. Cinq années plus tard, il enregistre un CA de 29 millions d’euros… Malgré ce développement fulgurant, Stéphan Français choisit de céder ses parts pour se consacrer au projet de relance de la marque historique Thomson sur le marché de l’informatique. Il séduit les hautes sphères de l’Etat et rencontre Emmanuel Macron.

Son communiqué de presse indique : « En signant la licence Thomson Computing, Stéphan Français se lance un défi de taille : redorer le blason d’une marque Française historique, en s’intégrant sur un marché gouverné par des multinationales américaines et asiatiques. Un combat qui s’apparente à celui de David contre Goliath. »

Des PC assemblés en France dès Juin

Stéphan Français a décidé de relocaliser une partie de sa gamme de PC desktop. Cette production française permettra de répondre avantageusement à des appels d’offres. Une unité d’assemblage démarre en Juin à Noisy-le-Sec, en banlieue parisienne. Les machines « made in France » devraient représenter à court terme 10% des ventes de Thomson Computing

Succès des ventes à Noel 2014 et boom attendu en 2015

C’est sur le segment du 2en1 , ordinateur-tablette, que Thomson Computing a parié depuis son lancement, en proposant une gamme qu’il annonce comme la plus complète du marché. La marque est d’ailleurs le leader Français du nombre de produits et de ventes en magasin sur la fin 2014 notamment chez Carrefour et Leclerc avec son modèle 8,9′, le plus petit du marché. Elle table sur un marché global de 800 000 unités en France et espère donc surfer sur cet engouement.

Dock et clé Wi-Di

Les avantages concurrentiels de Thomson sur sa gamme « 2en1 » :

– La possibilité d’ajouter une docking propre à un des modèles tablette 2en1, permettant ainsi de la transformer en véritable mini PC de bureau.

– Des prix défiants toute concurrence : Thomson Computing propose des produits accessibles pour démocratiser l’accès à la nouvelle technologie

– La technologie Wi-Di, une clé à brancher sur le téléviseur, qui permet le streaming en full HD de l’intégralité du contenu de la tablette ou de l’ordinateur, sans câble. Le système est compatible Windows et Androïd.

Jean Kaminsky