Accueil Logiciels-Services Témoignage – Pernod Ricard : le digital au coeur de l’automatisation et...

Témoignage – Pernod Ricard : le digital au coeur de l’automatisation et de la simplification de la supply chain et des finances

La transformation digitale est l’un des principaux « accélérateurs de croissance » du modèle stratégique du groupe Pernod Ricard. Il s’agit d’accélérer l’intégration du digital dans tous les projets, internes ou externes.  Exemples avec deux projets, l’un de traçabilité de la supply chain, l’autre de planification financière.

Le groupe français Pernod Ricard est largement déployé à l’international, qui représente 92 % de son chiffre d’affaires de près de 9 milliards d’euros. C’est un groupe décentralisé avec 86 filiales « marché » ou pays, et 6 entreprises de marques de vins et spiritueux. La digitalisation des processus métier permet de fluidifier ces dernier, tout en contribuant à la consolidation d’indicateurs de performance communs. Afin d’ajuster au mieux les flux de sa supply chain, Pernod Ricard a ainsi choisi de prendre le contrôle de son fret maritime.

Un suivi des conteneurs manuel et chronophage

Les 101 usines du groupe sont au cœur des terroirs de production, dans un petit nombre de régions, et doivent expédier les bouteilles aux quatre coins de la planète. Il y a donc un flux permanent de conteneurs entre les usines et les marchés. A chaque instant, Pernod Ricard a environ mille conteneurs en transit maritime.

L’enjeu : chaque marque gérant le fret en direct avec les compagnies maritimes, c’est autant d’ indicateurs de performance non homogènes remontés au siège, qui manque donc de visibilité sur les flux de marchandises. Afin de connaître le retard potentiel de livraison de ses produits, le groupe a besoin de connaître leur localisation. Le suivi des conteneurs représente un travail manuel chronophage. Dans les 62 bureaux supply chain du groupe dans le monde qui suivent les conteneurs, le responsable doit passer par l’analyste du commerce extérieur pour être en relation avec la compagnie maritime, elle-même en lien avec le navire. Beaucoup de temps perdu et d’incertitude en résultent.

Tracer les bouteilles à la mer

La solution : le numéro 2 mondial des vins et spiritueux a choisi il y a deux ans de digitaliser et d’automatiser la traçabilité des conteneurs. Le principal objectif est d’améliorer le service client, grâce à une vitesse de réaction plus grande face aux aléas, le second enjeu est financier avec une meilleure gestion des stocks des filiales, en réduisant notamment les stocks de sécurité. Didier Giaquinta, directeur de projets supply chain, chez Pernod Ricard, souligne : « L’objectif est aussi de connaître la vraie performance des compagnies maritimes grâce à une mesure homogène. Cela permet de fiabiliser les délais de transport, en choisissant les meilleures routes d’approvisionnement. Et aussi de mieux gérer les appels d’offres et d’intégrer une dimension qualité en termes de délais et d’émissions de CO2 en sus de la dimension tarifaire. Il fallait une « tour de contrôle » pour géolocaliser les flux de marchandises en temps réel, qui soit un outil partagé par tous les pays et le siège. »

En septembre 2018, quatre mois après l’appel d’offres, l’équipe de huit personnes en charge du projet a porté son choix sur Ocean Insights, solution de traçabilité en mode SaaS. Un pilote a d’abord été réalisé jusqu’au mois de novembre 2018 avec les produits de certaines marques du groupe, avant le « go live » à la fin du même mois pour les quatre marques pilotes (Chivas, Absolut, Jameson et Martell). Astrid de Courrèges, analyste supply chain chez Pernod Ricard, précise : « nous avons choisi un outil de traçabilité des conteneurs facile à utiliser, demandant un investissement IT minimal, avec une mise en place rapide. La clef est la fiabilité, Ocean Insights croisant les données de différentes sources et fournissant des données homogénéisées et consolidées en un format unique. La solution s’intègre avec l’outil supply chain du groupe, Connect. Nous travaillons à l’automatisation des mises à jour des délais de transit dans Connect. »

Le conteneur est donc tracé sur toute la chaîne, à toutes les étapes de son transport terrestre ou maritime (acheminement vers le port, au port, en transit maritime…) jusqu’à sa livraison finale. Du côté maritime, l’information la plus fiable, celle des navires, arrive de façon automatique grâce aux antennes sur les navires couplées au geofencing (ou géorepérage des navires) par les ports.

De gauche à droite, Astrid de Courrèges et Didier Giaquinta de la supply chain de Pernod Ricard encadrent Floriane Crickx, directrice régionale des ventes de Ocean Insights et un de ses collègues. @Christine Calais

25 000 conteneurs suivis

Au bout d’un peu plus d’un an, les résultats sont satisfaisants. La première année d’utilisation a permis de suivre 25 000 conteneurs en transport maritime longue distance. « Nous avons aujourd’hui une vision complète de la performance, des ports de départ, d’arrivée, des différentes routes », se réjouit Didier Giaquinta.

Ocean Insights : exemple d’indicateur sur une compagnie maritime dans Ocean Insights

 

La performance des transporteurs réalisée se traduit par la connaissance du pourcentage de conteneurs arrivés à temps ou avec un ou plusieurs jours de retard. L’optimisation des stocks se traduit par une meilleure gestion des stocks de sécurité, avec une réduction de 10 % de ces derniers dans les filiales utilisant Ocean Insights.

 

 

Ocean Insights : exemple d’indicateur CO2 dans Ocean Insights

L’outil calcule aussi automatiquement l’empreinte carbone des flux de marchandises du groupe. Le taux de service a été amélioré de 2,5 points et les responsables commerciaux voient la communication avec leurs clients sur les livraisons facilitée.

 

Guido, supply chain manager argentin, l’un des 202 utilisateurs de la solution, témoigne : « Je reçois des alertes en cas de blocage, je gagne du temps et j’ai une meilleure vue sur le transit. » En Australie, on chiffre la productivité gagnée à 1 à 2 heures par jour et par utilisateur. Le ROI est de 2 mois et demi, sachant que le tarif s’établit par conteneur suivi.

Ainsi, l’optimisation s’est avérée à la fois opérationnelle, avec un pilotage facilité des flux, un système d’alertes et de notifications, des indicateurs de performance automatisés, et stratégique, avec une gestion de la performance des routes et des transporteurs maritimes. L’outil digital de traçabilité est devenu un outil d’aide à la négociation et à la décision.

En 2020, le périmètre sera élargi au transport maritime courte distance. Le groupe travaille aussi sur l’analyse des coûts des immobilisations excessives des conteneurs (temps trop longs passés au terminal ou lors du retour au dépôt).

 

Le groupe s’engage vers une planification financière simplifiée

« Nous sommes convaincus que la fonction finance doit être plus rapide, plus flexible et plus prospective, » met en avant Antonio Sanchez, vice-président senior, en charge de la transformation digitale de la finance globale chez Pernod Ricard. Le groupe français va dans cette optique déployer prochainement la solution CCH Tagetik du groupe Wolters Kluwer afin de simplifier la planification financière au niveau du groupe et dans ses 86 filiales. « Nous avons choisi CCH Tagetik pour répondre à nos exigences en matière de planification et de reporting à l’échelle mondiale, et rendre ces processus plus intégrés et efficaces », précise Marie Boëdec-Menard, directrice du contrôle financier de Pernod Ricard.

Les équipes financières et opérationnelles seront ainsi en mesure de gérer tous les aspects du Corporate Performance Management (CPM), autrement dit le suivi et la gestion des performances du groupe, au travers d’une seule et unique plateforme. Celle-ci permettra aux équipes de Pernod Ricard de réaliser de façon plus flexible et agile l’élaboration budgétaire et le reporting, l’analyse de rentabilité, la planification des coûts de production et les prévisions de trésorerie. CCH Tagetik se fonde sur la technologie SAP Hana afin de tirer parti de la puissance des calculs à grande échelle et de bénéficier des atouts d’une bibliothèque d’analyses prédictives.

 

Auteur : Christine Calais