Accueil E-commerce Témoignage – Monpetit-ecommerce.fr valorise les savoir-faire des commerçants de bouche locaux, avec...

Témoignage – Monpetit-ecommerce.fr valorise les savoir-faire des commerçants de bouche locaux, avec accès gratuit à sa plateforme

Référencé sur la plateforme d’offres préférentielles du gouvernement, Mon petit e-commerce offre l’accès à sa plateforme et trois mois d’abonnement. Nous avons eu envie d’en savoir davantage. Nous avons donc interviewé sa cofondatrice et dirigeante, et deux de ses clients. 

« Nous avons plusieurs centaines d’utilisateurs qui s’inscrivent par semaine. Les commandes explosent », nous indique Nathalie Cohen, la cofondatrice et dirigeante de cette entreprise née il y a deux ans en Seine-et-Marne et qui permet aux commerçants de bouche de disposer de leurs propres boutiques en ligne.
« La société est née avec l’envie de contribuer à nos territoires, de valoriser les savoir-faire de nos commerçants, de maintenir le lien, de permettre aux commerçants d’être visibles et de mutualiser leurs services ». La plateforme a été bâtie avec trois commerçants pilotes : un en boutique, un sur les marchés et un autre ambulant, « car nous souhaitions que l’outil s’adapte à tous types de commerce et soit très agile pour correspondre à chaque organisation et évolution des commerçants. »
Les commerçants de bouche ont des besoins spécifiques, notamment en ce qui concerne leur propre organisation, avec des flux différents d’un jour sur l’autre : gestion des commandes, préparation… « L’avantage de Mon petit e-commerce est justement d’être complètement adaptable, avec des limites de commandes par exemple ».

Le commerçant a sa propre URL et est visible sur tous ses points de vente : des lieux de tournées, utiles alors que les marchés locaux ferment, une boutique. Les consommateurs peuvent, eux, s’ils le souhaitent grouper des commandes dans un seul panier. La géolocalisation des commerçants se réalise par la saisie de la ville ou d’adresse et/ou via la recherche par catégories de commerces.

D’ici 4 ans, la société envisage d’installer 10 000 commerçants sur toute la France et de continuer à mutualiser des services, par exemple localement des solutions groupées. L’entreprise revendique une expertise à la fois digitale et métier. « On veut pousser les consommateurs à la consommation locale, on veut leur donner envie d’avoir envie d’aller à la rencontre de leurs commerçants », explique Nathalie Cohen qui croit fermement que la crise fait bouger les lignes et reforme du lien entre commerçants locaux et consommateurs, entre consommateurs et entre commerçants eux-mêmes. « Tout cela, on le constate et nous fait encore plus croire à ce modèle : l’outil digital est au service de la relation. Il ne ferme pas le contact. » 

 

Partages d’expérience de deux commerçants

Nous avons interrogé en parallèle deux commerçants clients pour connaître leurs points de vue.

Pour Alex Harlé, qui tient une boucherie charcuterie-traiteur à Sammeron en Seine-et-Marne, la solution est « idéale pour nos clients fidèles pendant cette crise du Covid-19. Il n’y a pas d’attente et pas de contact. L’offre est simple, sans coût supplémentaire avec le même tarif qu’au magasin ». Les nouveaux clients découvrent « que le commerce de proximité apporte un service identique aux drives des grands supermarchés avec les produits de qualité en plus ».
Laurent Champenois, primeur sur les marchés (M’sieur Patate), sur Villemomble notamment, se réjouit d’avoir créer sa boutique en ligne alors qu’il y a un an ses collègues le raillaient gentiment. Le commerçant vend quasiment autant qu’avant alors que les marchés sont fermés. Il livre 40 commandes par jour en moyenne. « Depuis 15 jours, c’est l’explosion atomique. Je suis obligé de bloquer les commandes, car il faut pouvoir les honorer », explique-t-il. Le « site a un faible coût d’utilisation et est simplifié au maximum pour la mise en place et l’utilisation ». Avec son forfait, cela ne lui revient pas plus cher que le coût d’un droit de place de marché par mois (moins de 40 euros).

Le site de M’sieur Patate

 

 

 

Mon petit e-commerce : l’offre

 

Sur monpetit-ecommerce.fr les commerçants des métiers de bouche (boutique et ambulants), disposent de leur espace dédié pour vendre leurs produits en ligne. Les clients localisent des commerçants, réalisent leurs achats en ligne puis viennent chercher leurs commandes en boutique, sur un stand de marché, sur un lieu de tournée, dans un point retrait, ou se font livrer. Mon petit e-commerce assure aussi la promotion active de chaque commerçant sur sa zone de chalandise et dispose d’une véritable stratégie de contenu (référencement Web, communication réseaux sociaux, blog, envois de newsletters, etc.)

Tarif  pendant la crise

  • Tarif normal : Frais d’inscription 465€ + abonnement mensuel 39€ + Frais de transaction 4% sur les ventes en ligne
  • Jusqu’au 30 juin 2020 : Inscription gratuite + les 3 premiers mois d’abonnement offerts. Les frais de transaction de 4% sur les ventes en ligne restent prélevés. A la fin des 3 premiers mois, le commerçant pourra arrêter sans frais ou s’il le souhaite poursuivre au tarif de 39€/mois + frais de transactions habituels.