Accueil DRH Témoignage – La SETE automatise et optimise les plannings des salariés de...

Témoignage – La SETE automatise et optimise les plannings des salariés de la Tour Eiffel

Tour Eiffel
Gestion des plannings des salariés de la Tour Eiffel

La SETE gère la moitié des personnes qui font vivre la Tour Eiffel. Autant de plannings à gérer pour assurer l’entretien, la gestion des ascenseurs et l’accueil des visiteurs. Ils sont dorénavant automatisés et optimisés.

Près de 600 personnes font vivre la Tour Eiffel, le monument payant le plus visité en France avec chaque année près de 7 millions de visiteurs. La moitié est employée par la SETE, société d’exploitation de la Tour Eiffel, l’autre moitié par des sous-concessionnaires (points de vente de souvenirs, buffets et restaurants, longues vues, distributeurs automatiques de billets, visites des coulisses de la Tour Eiffel) et les sous-occupants (police, sapeurs-pompiers, la Poste, Météo France…). Le monument est ouvert 365 jours par an.

Un travail en cycle et des affections géographiques diverses

Pour les 300 salariés de la SETE, c’est autant de plannings à gérer pour assurer l’entretien, la gestion des ascenseurs et l’accueil des visiteurs. Les agents travaillent en cycle : 3 journées de travail, 3 soirées et 3 jours de repos rythment leur emploi du temps. Outre la forte amplitude horaire, la SETE a une obligation de service pour accueillir le public. Les agents sont affectés à des lieux particuliers en fonction des besoins : rez-de chaussée, ascenseurs… « Si un agent n’est pas planifié, le monument est susceptible de ne pas ouvrir« , indique Valérie  Prevos, responsable du personnel de la SETE. Cette spécificité a nécessité une planification particulière : faire le lien entre le cycle de travail des salariés et les contraintes géographiques liées à leur poste. Pour automatiser et optimiser cette planification, la société s’appuie dorénavant sur la solution E-Optim, de Horizontal Software, éditeur de logiciels du Capital Humain en mode SaaS et SaaS-Apps. Il fallait « intégrer une majorité de contraintes et fiabiliser les données sur nos agents qui sont très importantes notamment pour la paie« , explique Valérie Prevos. Le système intègre plusieurs types de contraintes et préférence : le type de contrat de travail, les souhaits personnels (ne pas travailler le mercredi par exemple), les compétences (personne multilingue). Via ses algorithmes, la meilleure organisation est proposée. Les plannings sont générés automatiquement en un seul clic ou par simulations successives.
La SETE va créer à l’avenir des plannings horaires pour faire face encore plus efficacement à l’affluence que rencontre le monument.