Accueil Cloud computing T-Systems lance en France une offre globale en cybersécurité

T-Systems lance en France une offre globale en cybersécurité

logo T-Systems
T-Systems lance une offre globale de cybersécurité

L’éditeur présente 5 offres cybersécurité, disponibles pour la première fois sur le marché français, explique à Solutions Numériques Jean-Paul Alibert, président de T-Systems France.

Alors que vont se tenir les Assises de la Sécurité 2017 du 11 au 14 octobre prochains à Monaco, T-Systems, filiale de Deutsche Telekom et spécialiste des solutions d’infrastructures numériques pour les entreprises, va lancer en France sa gamme cybersécurité dans le Cloud, cinq offres destinées à répondre aux besoins des entreprises en matière de solutions de sécurité des SI, tant réactives que proactives.

La société de services, qui regroupe 48 000 personnes et affiche 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires – 40 % sur les activités en réseau et 60 % en infrastructure opérée -, a commencé par sécuriser ses propres offres aux clients. Il y a 18 mois, l’entreprise prend « la décision de constituer une division sécurité, Magenta Sécurity [NDLR : le magenta étant la marque couleur du groupe], regroupant 1 200 experts« , explique Jean-Paul Alibert, président de T-Systems France. La priorité numéro un était de « protéger nos infrastructures, nos Clouds, nos réseaux, les postes de travail clients. On est bien entraîné, puisque l’on subit 300 attaques par minute et pour l’instant on n’est jamais tombé« , souligne-t-il. Puis vient ce constat :  « on sait bien faire, on connaît parfaitement les outils, on sait les intégrer, on sait les opérer« .

Jean-Paul Alibert
Jean-Paul Alibert

Voici lancées les offres de cybersécurité pour les clients qui vont pouvoir décharger la DSI de la cinquantaine de types de risques auxquels elle est confrontée via les 5 grands domaines touchés par la problématique : le poste de travail, le réseau, le datacenter et ce qu’il y a dedans, les applications et l’IOT. Autant de temps et d’argent gagnés comparés à la lourde et chronophage mise en place et intégration des solutions, l’apprentissage pour les faire tourner sur des infrastructures, l’appel à des ressources humaines spécifiques…, alors que le risque, lui, est immédiat. « Jusqu’à l’année dernière l’une des raisons pour les entreprises de ne pas aller dans le Cloud était la cybersécurité« , indique le responsable. Le marché « a basculé. Aujourd’hui les principales raisons pour aller dans le Cloud sont justement que les Clouds sont sécurisés – les Clouds privés, sérieux évidemment« .
« Proposer des offres ciblées aux grandes et petites entreprises françaises est l’un des grands axes de développement de T-Systems France. Nous lançons nos solutions de cybersécurité en partenariat avec des acteurs majeurs du marché pour compléter les offres existantes mais surtout pour que nos clients français puissent aussi bénéficier de l’expertise de Deutsche Telekom », explique-t-il.

L’offre détaillée

-L’offre Internet Protect Pro, développée avec ZSCALER, est destinée aux entreprises qui souhaitent localiser ou relocaliser leur bouclier de sécurité dans le Cloud. Elle protège les utilisateurs au sein d’une entreprise des logiciels malveillants présents sur Internet, grâce à un contrôle en temps réel facile à utiliser et à configurer. Il s’agit d’un pare-feu paramétrable dans le Cloud offrant un contrôle centralisé pour un seul point d’accès (un utilisateur Internet). Il assure une protection contre les codes malveillants connus et inconnus.

-L’offre DDOS Protection, développée elle avec Arbor, permet aux entreprises de se défendre contre les attaques volumétriques et éviter les dénis de services. La solution détecte les requêtes légitimes des requêtes malveillantes et offre la
possibilité de basculer en partie en mode Cloud quand le serveur est débordé.
Ce portefeuille de solutions modulaires fonctionne que la solution choisie soit on-premise ou en Cloud.

-En partenariat avec Qualys, la solution Vulnerability Scan as a Service permet d’avoir une vue d’ensemble sur le niveau de sécurité de ses infrastructures et applications web. Avec une plateforme basée en Allemagne, sous la responsabilité de T-Systems, ce service d’audit de l’infrastructure du client identifie les éventuelles failles et  a ainsi la vocation à déterminer les offres de cybersécurité les plus adaptées au besoin réel de l’entreprise.

– Via Penetration Test as a Service, les white hackers ou « hackers éthiques » de la filiale de Deutsche Telekom, basés en Europe de l’Est, ont pour mission de trouver les failles des systèmes testés pour leurs clients.

Cyber Defense as a Service, développée de son côté avec HPE et Alien Vault, permet une vue sécuritaire sur tout l’environnement du client afin de mieux le défendre. Il s’agit d’un SOC / SIEM de sécurité opérationnelle disponible dans le Cloud ou on premise. Dans la même gamme, T-Systems propose également en partenariat avec Alien Vault un service de sécurité géré et livré à partir du Cloud T-Systems à destination des petites et moyennes entreprises : Advance Cyber Defense. L’offre couvre aussi bien la protection contre la cybercriminalité, la détection des menaces que la gestion des incidents. Le NG SOC (Centre de gestion de la sécurité de nouvelle génération) permet aux experts de T-Systems de compiler des informations sur l’ensemble des scénarios d’attaque pertinents. Ainsi, ils s’attèlent à identifier les actifs d’entreprise qui doivent être protégés, déterminent le niveau de protection nécessaire, et repèrent les vulnérabilités au sein des systèmes d’information.
.