Accueil Enquête Stockage des données : 2/3 des Européens se méfient des entreprises numériques...

Stockage des données : 2/3 des Européens se méfient des entreprises numériques américaines

Google et Cisco s'allient
Cloud hybride Google et Cisco s'allient

2/3 des Européens sont préoccupés par le stockage de leurs données par Google, Facebook et autres entreprises américaines.

Selon une étude publiée par Convios Consulting pour GMX, deux tiers des utilisateurs européens admettent être préoccupés par le stockage de leurs données personnelles par des entreprises américaines. A la question :  » Hésitez-vous à sauvegarder vos données privées (par exemple e-mails, documents, données personnelles, etc.) auprès d’entreprises américaines (par exemple Google, Yahoo, Microsoft…) « , 66 % des européens répondent oui, ou en partie. (graphique ci-dessous).

etude GMX
étude GMX

Des différences significatives apparaissent au sein même de l‘Europe. C’est en Espagne où  cette préoccupation est la plus forte où 9 internautes sur 10 avouent être suspicieux (86 %), suivi par l’Allemagne et l’Autriche (70 %). Les britanniques clôturent le classement et apparaissent comme les internautes les moins préoccupés (45 %).

A la question : « hésitez-vous à sauvegarder vos données privées (par exemple e-mails, documents, données personnelles, etc.) auprès d’entreprises américaines (par exemple Google, Yahoo, Microsoft…), 66 % des européens répondent oui, ou en partie.

Chiffrement : un manque de connaissance des Français

Depuis le scandale de la NSA survenu il y a 3 ans, les experts n’ont cessé d’insister sur l’importance du chiffrement des données. Cependant, combien d’utilisateurs européens savent comment protéger leurs données confidentielles ? En moyenne, 44% des personnes interrogées en Europe affirment le savoir (voir graphique ci-dessous).

etude GMX
etude GMX Chiffrement des données

C’est en Allemagne que cette moyenne est la plus haute (60 %) à l’inverse de la France où il existe un manque de connaissance flagrant sur le sujet : en effet un utilisateur français sur quatre avoue ignorer ce qu’est le chiffrement. En Autriche (51 %) et au Royaume-Uni (48 %), un utilisateur sur deux affirme connaître les rudiments du chiffrement de données.

Environ 9 utilisateurs sur 10 (88 %) en Allemagne et en Espagne déclarent que le chiffrement des emails serait une raison pour eux de changer de fournisseur. Cet intérêt est presque autant élevé en Autriche (85 %), en Suisse (84 %) et en France (82 %). Le Royaume Uni (78 %) s’illustre également par une forte volonté de privilégier des fournisseurs qui garantissent le chiffrement.

Juliette Paoli