Accueil Politique Le Contrat Stratégique de la Filière Industries de sécurité dévoilée au FIC...

Le Contrat Stratégique de la Filière Industries de sécurité dévoilée au FIC : le calendrier et les pilotes des projets

L’ensemble des signataires de ce nouveau contrat entre la filière «Industries de sécurité » et l’Etat se sont accordés, pour la période de 2020 à 2022, sur une première liste de cinq projets ambitieux : la sécurité des grands évènements et des JO Paris 2024, la cybersécurité et la sécurité de l’Internet des objets, l’identité numérique, les territoires de confiance et le numérique de confiance. Il a été dévoilé aux FIC

« Répondant à des besoins croissants de protection des entreprises, des collectivités, de l’État, l’industrie de sécurité représente un enjeu économique et de souveraineté majeur. La protection des sites industriels et des territoires, la sécurité des données, la souveraineté du numérique constituent des défis que la filière doit relever dans un contexte de mutations technologies rapides et d’une concurrence exacerbée« , a indiqué Marc Darmon, président du CSF Industries de sécurité, directeur général adjoint de Thales et président du CICS. « La création du CSF constitue ainsi une opportunité unique pour relever ces défis en fédérant les énergies – Industrie, État et utilisateurs, autour de projets structurants concrets, à fort impact et focalisés sur les enjeux clés de compétitivité et de souveraineté. L’ensemble des signataires de ce nouveau contrat de filière se sont accordés sur une première liste de cinq projets ambitieux. »

Pour les JO de 2024, il s’agit d’en assurer la sécurité, tout en permettant de structurer et développer la filière via un événement majeur. Côté IoT, l’idée est de positionner l’industrie française comme « leader mondial » de la cybersécurité et de la sécurité. Ce contrat de filière devrait permettre également le développement rapide du déploiement et de l’utilisation de l’identité numérique en France. Dans les territoires, il s’agit de veiller à la sécurité de la ville intelligente. Enfin, la filière a pour but de permettre à « une offre de Cloud de confiance compétitive » de se déployer.

Exportation et Union Européenne

Le contrat promet un soutien à la filière pour l’exportation à l’international à travers différents dispositifs, et notamment « d’étudier la faisabilité d’un mécanisme incitatif pour les grands groupes qui favorise l’investissement dans une PME innovante dans le cadre d’un marché d’export. »
Il s’agit aussi de favoriser la mise en place d’une politique industrielle de sécurité à l’échelle de l’Union Européenne, « débouchant sur un encadrement législatif (directive) qui renforcerait la souveraineté de l’UE en matière de sécurité et protégerait à cet effet son secteur industriel. » 

Voici un tableau récapitulatif du calendrier des projets, de leurs pilotes et des livrables attendus.