Accueil Démat-Ged Interview – « Nous avons l’obligation de simplifier l’usage de la...

Interview – « Nous avons l’obligation de simplifier l’usage de la signature électronique », Ronald De Temmerman, GlobalSign

Pour l’autorité de certification GlobalSign, les signatures numériques se révèlent essentielles pour faire évoluer l’entreprise dans cette période de crise. Vice-président en charge des ventes stratégiques pour la région EMEA, Ronald De Temmerman répond à nos questions.

S.N. Comment la crise sanitaire affecte votre société ?

R.D.T. GlobalSign évolue dans le marché de niche de la Public Key Infrastructure, qui intervient en arrière-plan dans la sécurisation du SI et qui est à la base de toutes nos solutions. Pour le moment nous n’avons pas été beaucoup impactés.

S.N. Comment évolue la demande des entreprises depuis le début du confinement ?

R.D.T. Sur le plan de la gestion des certificats SSL et plus globalement de la sécurité, nous avons noté peu de changement car ces domaines reposent sur une certaine automatisation. En revanche, pour la signature électronique, nous avons enregistré une croissance de la demande. Parallèlement, nous avons constaté que beaucoup d’entreprises qui n’étaient pas utilisatrices de nos services cherchent désormais à obtenir plus d’informations sur ces solutions. C’est surtout le volet authentification qui cristallise les interrogations des organisations peu préparées au télétravail. Cela concerne l’utilisation du Wifi, le bon usage des terminaux mobiles ou encore la préservation de la vie privée. Il y a un également un grand intérêt pour les aspects concernant le partage d’informations sensibles, mais est-ce que cela va se traduire par une augmentation de nos revenus ?  Il est encore trop tôt pour le dire.

S.N. Comment adaptez-vous la présentation de vos solutions pour répondre aux attentes de nouveaux utilisateurs ?

R.D.T. La transformation digitale est en marche depuis déjà quelque temps dans les entreprises ou dans certains de leurs départements. Elle est aussi dans l’esprit des dirigeants qui n’ont pas encore passé le cap. Notre communication accompagne la nécessité pour les entreprises de s’adapter à cette crise. Nous soulignons les points importants des approches, tout en rappelant les règles indispensables pour travailler en toute sécurité, qu’il s’agisse des aspects concernant la légalité ou l’usage de différents outils au sein d’une solution globale. C’est dans ce contexte que nous avons annoncé au début du mois d’avril notre adhésion à l’écosystème de partenaires DocuSign Agreement Cloud. Ce partenariat enrichit notre offre et fournit aux entreprises plus de possibilités pour mener à bien la transformation numérique de leur activité.

S.N. Comment la crise sanitaire peut changer la façon dont les entreprises exploitent la signature électronique ?

R.D.T. Cette crise fournit une dynamique supplémentaire dans des changements déjà en cours. En termes de sécurité, elle met en lumière le fait que la signature électronique reste un point faible dans de nombreuses entreprises et que beaucoup d’entre elles devront s’en préoccuper dans le futur. D’un autre côté nous bénéficions du règlement eIDAS qui instaure un cadre de confiance non seulement pour la signature électronique, mais pour tous les usages en ligne. On peut donc s’attendre à un renforcement de la sécurité, mais aussi à une meilleure fluidité des outils et une amélioration de l’expérience client. Malgré la complexité technologique, nous avons l’obligation de simplifier l’usage de la signature électronique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here