Accueil Cybersécurité Etude – Cyberattaques : de plus lourdes pertes pour les entreprises françaises...

Etude – Cyberattaques : de plus lourdes pertes pour les entreprises françaises et… des faillites !

Selon le dernier rapport sur la gestion des cyber risques mené par l’assureur spécialiste Hiscox, les pertes financières liées à une cyberattaque ont été multipliées par 6 en un an. Un phénomène qui s’explique notamment par la recrudescence des ransomwares.

Alors que le nombre d’entreprises touchées par des cyberattaques est en baisse en 2019 (61% en 2018 vs 39 % en 2019), l’intensité des attaques est, elle, en forte hausse, en raison de la recrudescence des ransomwares (+19%), et engendre de plus lourdes pertes.
Il faut compter la rançon elle-même, quand elle est payée – 18 % des entreprises françaises ayant subi une cyberattaque l’on fait, selon les chiffres d’Hiscox.
Mais au-delà, « il ne faut pas oublier les coûts supplémentaires liés à toute cyberattaque quelle que soit sa forme ; la première conséquence tangible étant l’arrêt brutal de l’activité. Viennent ensuite les conséquences en termes d’image et de réputation qui peuvent engager la confiance des clients de l’entreprise victime », analyse Frédéric Rousseau, responsable de Marché Cyber Chez Hiscox Assurance France.

Un impact direct sur les clients

Les entreprises cyberattaquées sont plus nombreuses (15 %) que l’an dernier à indiquer la difficulté à attirer de nouveaux clients, à en perdre (11 %) ou à voir leur partenaires commerciaux partir (12 %), comme le montre l’illustration ci-dessous.

Le responsable ajoute que dans les cas les plus graves, « cela peut aller jusqu’à la mise en péril de la pérennité de l’entreprise, voire des réclamations ou poursuites à son encontre. » Frédéric Rousseau donne ce chiffre alarmant : « En moyenne, 80 % des entreprises ayant perdu leurs données informatiques suite à une cyberattaque font faillite dans les 12 mois ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here