Accueil Piratage Election aux Etats-Unis : l’hypothèse d’un piratage refait surface

Election aux Etats-Unis : l’hypothèse d’un piratage refait surface

L’équipe de campagne de Jill Stein, ex candidate verte à la Maison Blanche, a levé 1,1 million de dollars pour demander un nouveau décompte des voix dans le Wisconsin ainsi que dans deux autres Etats clés, la Pennsylvanie (est) et le Michigan (nord), remportés de justesse par Donald Trump. Elle évoque des « anomalies« .

L’ancien directeur de campagne de Jill Stein, ex candidate verte à la Maison Blanche, a expliqué sur la page Facebook de l’écologiste que « ces dernières 48-72 heures, des experts en cybersécurité (…) nous ont donné des informations très troublantes sur la possibilité de failles en matière de sécurité dans les résultats électoraux à travers le pays« .
Ces experts ont invité le camp Clinton à recompter les voix après avoir constaté qu’il manquait 7% de voix aux démocrates dans des comtés du Wisconsin ayant utilisé des machines électroniques, selon le New York Magazine. Situé dans le nord des Etats-Unis, le Wisconsin figure parmi les Etats très disputés de la présidentielle, remportée le 8 novembre à la surprise générale par le milliardaire Donald Trump face à l’ancienne secrétaire d’Etat du président Barack Obama.
Un de ces experts, Alex Halderman, professeur d’informatique à l’université du Michigan, a rappelé sur le site Medium que le vote manuel était certes plus sûr que le vote électronique. Mais lui ne croit pas au piratage et pense que « l’explication la plus probable, c’est que les sondeurs se sont trompés« . Pour le statisticien électoral Nate Silver, le vote Trump « s’explique très bien par la démographie, pas par du piratage ».

« Enquêter avant la validation »

Cette hypothèse d’un piratage refait surface après une campagne lors de laquelle les Etats-Unis ont accusé la Russie d’avoir orchestré des piratages informatiques (du parti démocrate ou de systèmes de vote dans plusieurs Etats) afin d’influencer la course.

L’équipe de campagne de Jill Stein, qui a levé 1,1 million de dollars pour demander un nouveau décompte, évoque des « anomalies » dans le Wisconsin ainsi que dans deux autres Etats clés, la Pennsylvanie (est) et le Michigan (nord), remportés eux aussi de justesse par Donald Trump. « Il faut enquêter sur les résultats inattendus de cette élection et les anomalies recensées avant que l’élection 2016 ne soit validée« , fait valoir l’ancienne candidate du Green Party sur son site.

Jill Stein Facebook
Jill Stein expliquant sa démarche sur son compte Facebook

Auteur : La Rédaction avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here