Accueil Cybercriminalité Des hackers liés aux services de renseignement russes inculpés aux Etats-Unis

Des hackers liés aux services de renseignement russes inculpés aux Etats-Unis

(AFP) – Deux Russes, accusés d’être à la tête d’un groupe responsable d’une vague internationale de piratage informatique et d’être liés aux services de renseignement du Kremlin, ont été inculpés aux Etats-Unis, a annoncé jeudi le ministère américain de la Justice.

Selon l’acte d’accusation du parquet de Pittsburgh, Maxime Iakoubets et Igor Tourachev, à la tête d’un groupe cybercriminel nommé « Evil Corp », auraient infecté des ordinateurs, notamment de banques, dans des dizaines de pays et volé plus de 100 millions de dollars depuis 2011.
Maxime Iakoubets aurait notamment collaboré « à partir de 2017 » avec les services de renseignement russes (FSB) « sur des projets pour le gouvernement russe« , a précisé le Trésor américain qui a imposé des sanctions contre les deux hommes et d’autres entités liées à Evil Corp.
Cette « aide directe » fournie par M. Iakoubets au gouvernement russe illustre « l’enrôlement » par le Kremlin « de pirates informatiques pour ses propres activités malveillantes », a souligné le Trésor.
Le groupe basé à Moscou est accusé d’avoir propagé deux logiciels malveillants, « Bugat » puis « Dridex », cachés dans des pièces jointes de courriels qui infectaient les ordinateurs des victimes pour voler leurs identifiants et leurs coordonnées bancaires. Les hackers transféraient ensuite l’argent vers des comptes bancaires qui leur appartenaient ou qu’ils
contrôlaient.
Le réseau aurait fait plus de 300 victimes connues – personnes ou organisations — dans 43 pays, ciblant notamment les pays membres de l’Otan dont le Royaume-Uni qui a participé à l’enquête, a indiqué un responsable de l’administration américaine. En Pennsylvanie, le groupe a notamment ciblé des banques, une administration scolaire locale et une société pétrolière.
Maxime Iakoubets et Igor Tourachev n’ont pas été arrêtés et le département d’Etat a offert une récompense de 5 millions de dollars pour toute information sur M. Iakoubets menant à son arrestation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here