Accueil Cybersécurité 85 % des télétravailleurs français utilisent des appareils personnels non sécurisés et...

85 % des télétravailleurs français utilisent des appareils personnels non sécurisés et non gérés par l’IT

Dans le contexte de la crise du Covid-19, une étude de CyberArk montre que plus des trois quarts des salariés français travaillant à distance utilisent des appareils personnels non sécurisés pour accéder aux systèmes d’entreprise. 

La ruée vers les nouvelles applications et les nouveaux services intégrés qui facilitent le travail à distance, combinée aux connexions non sécurisées et aux pratiques de sécurité dangereuses adoptées par les employés, a considérablement élargi la surface d’attaque. Dans cette étude, il ressort que plus des trois quarts des salariés français travaillant à distance utilisent des appareils personnels non sécurisés pour accéder aux systèmes d’entreprise. 85 % des salariés travaillant à distance utilisent des dispositifs « BYOD » non gérés et peu sécurisés 

L’étude montre que les risques pour la sécurité des entreprises sont particulièrement élevés lorsqu’il s’agit de parents qui travaillent. 90 % des répondants réutilisent les mots de passe pour l’ensemble des applications et des appareils. 36 % d’entre eux enregistrent de manière non sécurisée les mots de passe des navigateurs sur les appareils de leur entreprise. Et 29 % ont admis autoriser d’autres membres de leur ménage à utiliser leurs appareils professionnels pour des activités telles que les travaux scolaires, les jeux et les achats.

Du côté des équipes IT, si 90 % d’entre elles sont confiantes dans leur capacité à sécuriser la nouvelle main d’œuvre à distance, 45 % n’ont pas renforcé leurs protocoles de sécurité.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here