Accueil Applications Sarbacane rachète son concurrent Rapidmail en Allemagne

Sarbacane rachète son concurrent Rapidmail en Allemagne

Après le rachat de Datananas en 2020, l’éditeur français Sarbacane acquiert en mars son concurrent Rapidmail, un éditeur allemand de logiciels d’emailing. Il prévoit de poursuivre ses opérations de croissance externe dans les années à venir.
 
Sarbacane poursuit son développement à l’international avec l’acquisition en mars 2021 de son concurrent allemand Rapidmail. L’éditeur français de logiciel d’emailing était déjà présent en Allemagne via sa marque Mailify. Ce rapprochement permettra à Sarbacane de dépasser la barre des 20 M€ de chiffre d’affaires dès 2021, soit une croissance de 50%, et de compter 45 000 clients dans 80 pays.

« C’est un grand moment pour notre groupe mais aussi pour le secteur. Après le rachat de Datananas l’année dernière, nous accélérons encore en faisant cette fois-ci un grand pas à l’international, notamment avec cette très belle entreprise bien ancrée sur le territoire Outre-Rhin », explique Mathieu Tarnus, président et fondateur de Sarbacane (en photo). « Après cette acquisition, la part du CA réalisée à l’international passe à plus de 30%, nous visons de dépasser les 50% d’ici les prochaines années. »

Le montant de l’opération reste confidentiel, mais le financement s’est effectué sur les fonds propres de Sarbacane, avec un nouvel apport de l’IDI, l’actionnaire financier du groupe depuis juillet 2020, ainsi que du dirigeant Mathieu Tarnus. L’éditeur a aussi contracté un emprunt auprès des banques CIC, BCMNE et Banque Populaire, partenaires historiques du groupe.

50 % de croissance en 2021

Tel est l’objectif que s’est fixé Groupe Sarbacane. Une ambition rendue possible grâce à l’excellente santé de ses activités historiques, ainsi que par cette annonce de l’acquisition de Rapidmail. La société allemande, créée en 2008 et proposant une solution logiciel proche de celle de Sarbacane, a connu une croissance ininterrompue et a vu son chiffre d’affaires progresser de plus de 40% en 2020. La société compte aujourd’hui une trentaine de collaborateurs au service de près de 15 000 clients PME, majoritairement sur le territoire germanophone (Allemagne, Autriche et Suisse).
 

Olivier Bellin