Accueil Métiers - Business SAP mise sur Hana et le Saas pour son avenir

SAP mise sur Hana et le Saas pour son avenir

SAP est dans une course contre la montre : sa position de plus gros vendeur d’applications business n’est pas en jeu, mais selon l’analyste Andrew Bartels, il est moins sûr que la firme reste le leader du marché en termes de croissance du chiffre d’affaire et d’innovation. Dans les faits, SAP est le plus gros vendeur mondial d’applications avec 20,9 milliards de dollars de chiffre d’affaire et 14% de croissance en 2012. Mais au premier semestre 2013, SAP a montré des signes des faiblesses dans son activité principale de licence logicielle, avec une baisse de 3,4% du chiffre d’affaire.

Si l’on se projette, les perspectives pour SAP sont plus difficiles. Comme Oracle, SAP essaie de changer son business model pour s’adapter à la préférence grandissante du marché pour les SaaS, au détriment des logiciels sous licence traditionnels. Mais les clients de SAP sont mitigés sur cette stratégie. Par exemple, une récente étude mondiale de Forrester a montré que si 83% des clients de SAP se sont engagés à acquérir la nouvelle version de leur application la plus importante, 52% ne comptent pas utiliser Hana. Pourquoi ? 54% des clients interrogés expliquent que cette offre est trop chère et 37% ne comprennent pas quels sont ses avantages. De plus, seulement 26% des clients ont une vision claire de la stratégie de SAP pour le Saas.

« Avec un chiffre d’affaire pour les licences traditionnelles qui ralentit voire baisse, la croissance du chiffre d’affaire de SAP sera déterminée par ses offres de nouveaux produits, tout particulièrement les solutions Saas et Hana » explique Andrew Bartels. Vu l’état d’esprit des clients SAP, Forrester prédit que l’adoption d’Hana par les clients va croître, ce qui va alimenter et remettre à niveau les revenus de SAP dans le domaine des licences. Mais Hana ne suffira pas pour rétablir une croissance à deux chiffres. En fin de compte, Forrester estime que SAP aura un meilleur potentiel de croissance avec Hana Enterprise Cloud vendu comme une Iaas par abonnement – plutôt que comme une plateforme logicielle sous licence.

Frédéric Mazué