Accueil Mobilité Rumeurs d’abandon de Windows Phone pour Android ? Satya Nadella annonce des...

Rumeurs d’abandon de Windows Phone pour Android ? Satya Nadella annonce des « choix difficiles ».

Satya Nadella, CEO de Microsoft (Illustration Microsoft )

Comme l’an dernier, à la même époque, au début du nouvel exercice fiscal, le CEO de Microsoft a adressé un message aux employés. Le site Geekwire en révèle les termes.

Satya Nadella commence par écrire « Notre mission est de donner le pouvoir  à chaque personne et à chaque organisation sur la planète, pour accomplir d’avantage”. (‘Our mission is to empower every person and every organization on the planet to achieve more.’). Puis il prépare ses troupes à de prochaines annonces difficiles:  « Nous devons faire certains choix pénibles dans les secteurs où les choses ne fonctionnent pas bien » prévient-il.

Satya Nadella nous a habitué à des décisions dures. Après les 18 000 licenciements de 2014, et les récents  départs  de 4 dirigeants, les prochaines décisions pourraient être drastiques.

Abandon de Windows Phone ?

Le site The verge, observateur attentif de Microsoft, note que nulle part dans ce message de 1500 mots, ni Windows Phone, ni Windows mobile ne sont cités.

Les rumeurs d’abandon de l’OS mobile s’amplifient. Selon des tweets de @MSFTnerd , bon connaisseur des coulisses de Microsoft, la firme de Redmond envisagerait d’abandonner Windows Phone. L’éditeur, qui a pris ses distances avec Nokia aurait des plans pour commercialiser des smartphones, sous Android.

Le 24 juin, Microsoft annonçait d’ailleurs les déclinaisons Android d’ Office. Les nouvelles applications Word, Excel et Powerpoint ont fait leur arrivée sur les smartphones Android en version finales, et sont donc disponibles sur  Google Play. Elles rejoignent ainsi OneNote et Outlook.

Il y aurait une logique économique dans cet abandon, la guerre semblant perdue. Gartner avait pointé le fait que les parts de Windows restent marginales sur le marché des mobiles : 2,5% contre 2,7% au 1er trimestre 2014, contre 78,9% pour Android. Lire article.

Le pragamatisme pourrait donc amener Satya Nadella à tout miser sur Android dans la mobilité?

Jean Kaminsky