Accueil Finances Résultats en hausse pour les Gafa, sauf Alphabet

Résultats en hausse pour les Gafa, sauf Alphabet

Alphabet, Facebook, Google et Amazon ont publié leurs résultats financiers. Ils confirment ainsi faire partie des gagnants de la crise.

Apple voit une hausse de 11 % de ses revenus sur un an au troisième trimestre (de son exercice fiscal de 2020, correspondant au deuxième trimestre dans notre calendrier)à 59,7 milliards de dollars. Le bénéfice net s’établit à 11,25 milliards de dollars, contre 10,04 il y a un an (+12,05 %), encore mieux que ce qu’espéraient les analystes. Les revenus des iPad progressent de plus de 30 %, ceux des Mac de plus de 21 %. Pour l’iPhone, la hausse, plus modeste, est de 1,6 %. Les services (iCloud, Apple Music, App Store, etc.) grimpent, eux, de plus 14 %.  « En période d’incertitudes, cette performance témoigne du rôle important que nos produits jouent dans la vie de nos clients et de l’innovation incessante d’Apple », a déclaré le patron d’Apple Tim Cook.

Amazon double ses profits

Amazon établit un chiffre d’affaire de 88,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 40 % par rapport à l’an dernier. Le bénéfice net double à 5,2 milliards au deuxième trimestre. Les ventes d’épicerie en ligne ont triplé d’une année sur l’autre et le Cloud représente dorénavant 12 % de son chiffre d’affaires total (contre 13 % au trimestre de l’an dernier). AWS, le Cloud d’Amazon, a généré près de 11 milliards de dollars de recettes, en hausse de 29 %. « Nous avons créé plus de 175 000 emplois depuis le mois de mars et sommes en train d’en transformer 125 000 en des postes permanents », a indiqué Jeff Bezos, le patron d’Amazon.

Facebook aussi

Facebook, qui revendique dorénavant 2,70 milliards d’utilisateurs dans le monde, soit une progression de 12 % sur un an, affiche un chiffre d’affaires de 18,19 milliards au deuxième trimestre, représentant une hausse de 11 %. Le bénéfice net double quasiment à 5,2 milliards de dollars.
Le groupe a précisé qu’au cours des premières semaines de juillet, la croissance des ventes de publicité restait autour de 10 %. Un pourcentage identique est attendu sur l’ensemble du troisième trimestre. Malgré le boycott de plusieurs grands annonceurs, Facebook a de la ressources publicitaire sous le pied. 

Google en baisse, mais il reprend des couleurs

Alphabet (Google) voit lui une légère baisse de ses ventes, avec un chiffre d’affaires en recul de 2 %. Il se monte à 38,3 Mds $ au deuxième trimestre. Le bénéfice net affiche une forte baisse de 6,96 Mds $, soit presque trois milliards de moins qu’il y a un an. Mais au final, les analystes semblent rassurés – c’est mieux que ce qu’ils attendaient – et Sundar Pichai, le patron d’Alphabet, a indiqué voir « les premiers signes de stabilisation ». La directrice financière a, elle, expliqué que les dépenses en publicité avaient petit à petit repris au deuxième trimestre, car les usagers du moteur de recherche s’étaient remis à faire du shopping en ligne. Elle précise qu’à la fin juin, le moteur de recherche avait généré des revenus similaires à ceux du mois de l’année précédente. Néanmoins, l’entreprise va réduire ses investissements, notamment dans les embauches.