Accueil Etudes Ralentissement important des dépenses IT en Europe: +1% en 2016, contre 5%...

Ralentissement important des dépenses IT en Europe: +1% en 2016, contre 5% en 2015 (IDC)

La première baisse historique du marché chinois devrait s’accompagner, selon le cabinet IDC, d’un ralentissement des dépenses mondiales dans le secteur IT.

 

Europe : +1% en 2016, contre +5% en 2015

L’ Europe de l’Ouest devrait afficher une croissance 2016 plus faible que celle de 2015, en raison de la maturité croissante du marché des smartphones et d’une décélération de la croissance des dépenses d’infrastructure, à deux chiffres l’an dernier selon l’analyste.

« La croissance dans les services informatiques et les logiciels devrait rester stable, et nous prévoyons une amélioration sur le marché des tablettes,  après une faible performance de l’année dernière. Smartphones compris, les dépenses globales de l’information en Europe augmenteront  de 1% cette année,  contre 5% en 2015. » estime IDC

Une croissance mondiale de 2% contre 5% à 6% depuis 2010

L’effet combiné de l’affaiblissement économique des marchés émergents et de la saturation du marché du smartphone entraînerait un net ralentissement de la croissance, comparée au 6 dernières années. IDC prévoit une croissance de 2%  (en monnaie constante) cette année, contre un taux de 5% à 6% depuis la reprise de 2010, après la crise financière. Les dépenses informatiques totales, matériels, logiciels et service, atteindraient $ 2,3 milliards de dollars en 2016, et en incluant les services de télécommunications, 3,8 milliards $, soit une hausse de 2%.

Une croissance 2015 tirée par le Cloud, les smartphones et les logiciels.

Le bilan de l’année 2015 a affiché une certaine stabilité , en dépit de  la baisse des PC, compensée par une propulsion des smartphones, dont la hausse des ventes représentait la moitié du taux de croissance de l’industrie globale, 6% en 2015. Les dépenses en infrastructure Cloud a également été forte tout au long de l’année 2015, entraînant une croissance de 16% pour le marché des serveurs et de 10% pour les systèmes de stockage. Les dépenses d’entreprise sur le logiciel, y compris SaaS, a affiché une croissance de 7% avec d’importants investissements dans le décisionnel, la sécurité et les applications collaboratives. Hors téléphonie et à taux de change constant, la croissance était de 3% à 4%.

Cependant, le dollar fort américain a représenté un handicap pour les entreprises informatiques américaines. Le marché IT, a baissé de 2% en dollars et « la volatilité des taux de change reste un joker qui pourrait influer sur le sort de fournisseurs informatiques au cours des 12 prochains mois. » estime le rapport d’IDC.

Chine, -0,3%

Le marché chinois a été une source croissante de revenus pour les fournisseurs de technologie au cours des dernières années. Il a augmenté de 11% en monnaie constante l’an dernier, grâce à une forte croissance dans les smartphones et infrastructure cloud . «Cependant, nous voyons aujourd’hui des signes de la maturité croissante dans le marché des smartphones, après la croissance phénoménale des sept dernières années, ce qui devrait se traduire une baisse de 0,3% des dépenses IT totale, la première baisse de son histoire » estime IDC.

« Alors que le ralentissement des smartphones est plus fortement lié à la maturité du marché qu’à la faiblesse économique, nous prévoyons également le déclin des ventes de PC et un ramollissement de la croissance sur les serveurs, le stockage et les périphériques par rapport à l’année dernière. » ajoute  le rapport. IDC. Celui-ci note que le marché chinois du software demeure stable mais se limite à 5% du marché IT domestique global –contre 30% aux Etats-Unis. En conséquence, remarque l’analyste, le marché chinois est plus sensible aux fluctuations, le hardware étant plus exposé aux perturbations économiques.

Etats-Unis : +4%

Les dépenses IT aux États-Unis devraient rester globalement stables, en se basant sur l’hypothèse que l’économie générale ne connaisse pas de perturbations importantes . Elles devraient augmenter de 4% pour la quatrième année consécutive, en dépit d’une baisse attendue sur le marché du PC et d’une croissance plus faible des serveurs et du stockage. « Les entreprises américaines continuent d’investir fortement dans des plate-formes autour du Big Data,du Cloud, du Mobile et du Social. La «nouvelle normalité» de la croissance annuelle de 4% des dépenses informatiques est susceptible de continuer en 2017, en supposant que l’économie globale reste en ligne avec les attentes actuelles. », conclut le rapport IDC.

Jean Kaminsky