Accueil ERP Racheté par l’américain Forterro, l’éditeur français d’ERP Sylob garde sa marque et...

Racheté par l’américain Forterro, l’éditeur français d’ERP Sylob garde sa marque et son développement français

logos Forterro-Sylob
Rachat de Sylob par Forterro

Basé à Austin, dans le Texas aux Etats-Unis, Forterro regroupe des éditeurs/intégrateurs de solutions ERP pour les PME et ETI. Il vient de racheter le Sylob, acteur de l’ERP sur le marché français des PME et ETI industrielles avec ses solutions Sylob 4 et Sylob 9, disponibles autant on premise qu’en mode Cloud.

L’Américain, qui détient déjà en Europe la société Jeeve en Suède et SolvAxis en Suisse (ProConcept ERP), vient donc de racheter la société, dont la holding était en partie détenue par ses salariés actionnaires. Les dirigeants restent en place, nous indique Florence Piton, directrice Marketing et Business Développement : Jean-Marie Vigroux, le président fondateur de l’entreprise, au moins pour deux ans, et Sylvie Castresn sa présidente. Sylob garde sa marque et continuera à développer ses activités en France, en utilisant ses datacenters locaux. Le slogan de Forterro ne dit-il pas « Where ERP is local, not localized« …

Il n’est pas question de revendre des solutions d’autres sociétés d’ERP du même groupe, mais de bénéficier du savoir-faire et des bonnes pratiques de ces dernières, précise Florence Piton. Tout comme de profiter d’investissements financiers.

« Forterro tout comme Sylob vise un partenariat sur le long terme », indique M. Vigroux.  « Dès le début de nos échanges avec Forterro, nous avons  perçu une forte cohérence et une vision commune du marché des ERP ainsi qu’une même approche dans la gestion des évolutions produits et de nos relations avec les clients. Nous allons prendre notre temps pour collaborer et mettre en place des synergies. Notre priorité principale reste la satisfaction de nos clients », ajoute-t-il.

Société albigeoise, Sylob se porte plutôt bien. En septembre 2015, elle avait annoncé pour son exercice fiscal 2014-2015 clos en juin un chiffre d’affaires de 8,9 M€ en progression de 8,5 % par rapport à l’exercice précédent avec un résultat net de 680 K€, soit 7,7% du CA. « Nous sommes satisfaits de notre exercice dont la croissance est nettement supérieure à celle du marché. Nous sommes très proches de l’objectif des 9 M€ que nous nous étions fixés l’année dernière. Nous terminons l’année avec 25 nouveaux clients et une bonne percée auprès de groupes de PMI », indiquait Sylvie Castres, sa présidente.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Juliette Paoli