Accueil Business Rachat de Sprint : Google ou Microsoft au secours de Free ?

Rachat de Sprint : Google ou Microsoft au secours de Free ?

Le feuilleton de l’été, c’est bien celui d’Iliad (Free) essayant de racheter T-Mobile US, la filiale mobile américaine de Deutsche Telekom, en quatrième place derrière les opérateurs Verizon, AT&T et Sprint aux Etats-Unis…

Après une première offre, en juillet, rejetée – à 33 dollars l’action pour quelque 57 % du capital, soit 15 milliards de dollars -, Iliad chercherait à s’allier à Google ou Microsoft pour augmenter son offre selon une source anonyme citée par The New York Post. Xavier Niel, le patron d’Iliad, serait aux Etats-Unis depuis plusieurs semaines pour négocier ces rapprochements. T-Mobile, qui pratique, comme Iliad, une politique de prix agressifs, semble en effet plutôt ouvert à un rachat par le Français.

Iliad pourrait trouver aux Etats-Unis un second souffle pour se développer sur un marché beaucoup moins concurrentiel qu’en France, avec des marges supérieures, et oublier un temps l’échec du rachat de Bouygues Télécom. Reste à écarter l’offre concurrente de Sprint, qui a fait une offre supérieure à 40 dollars par action, mais se heurte notamment au droit de la concurrence américain.

 

Juliette Paoli