Accueil Channel Rachat de Signavio par SAP : l’USF s’interroge sur le devenir des solutions...

Rachat de Signavio par SAP : l’USF s’interroge sur le devenir des solutions concurrentes choisies par ses adhérents

L’éditeur de progiciels SAP va racheter Signavio, un éditeur allemand spécialisé dans la veille et la gestion des processus d’entreprise afin d’accélérer le deploiement de sa nouvelle offre Rise. Un rachat applaudit par l’association des Utilisateurs SAP Francophones (USF), mais qui s’inquiète des autres choix réalisés sur ce type d’offre par certains de ses adhérents.

L’acquisition au premier trimestre 2021 de Signavio doit permettre à SAP d’aider les entreprises à comprendre, transformer et gérer rapidement leurs processus d’entreprise à grande échelle face aux conditions changeantes du marché. Son rachat s’inscrit dans le lancement fin janvier de la nouvelle offre de SAP, le package Rise, où la gestion des processus d’entreprise joue un rôle-clé.

« L’USF considère que l’acquisition de Signavio est le signe de la volonté de SAP d’investir dans le « Process Mining » et d’aider ses clients à simplifier et optimiser la gestion de leurs processus métier, en se focalisant sur leur efficacité et leur flexibilité » explique début février Gianmaria Perancin, président de l’USF (association des Utilisateurs SAP Francophones). « L’USF est convaincue que cela permettra in fine aux entreprises de dégager des ressources pour développer l’innovation et créer de la valeur ».

L’offre de Signavio va permettre de mesurer la valeur créée pour les métiers à travers les processus implémentés dans les solutions SAP. Selon l’USF, elle aide aussi les entreprises à réaliser une transformation holistique de leurs activités qui les rend résilientes, agiles et intelligentes.

Que deviendront les autres solutions de gestion des processus d’entreprise choisies par certains de ses adhérents ?

Toutefois, l’USF s’inquiète du devenir des autres solutions de gestion des processus d’entreprise choisies par certains de ses adhérents. « Nous savons que certains des adhérents de l’USF ont déjà investi (et parfois depuis longtemps) dans d’autres solutions de « Process Mining ». L’acquisition de Signavio fait donc naître des interrogations qui sont pour nous légitimes. Ainsi, nous serons particulièrement attentifs à la manière dont SAP va accompagner ces utilisateurs » précise Gianmaria Perancin. « Nous avons déjà posé cette question à SAP France et à SAP SE : nous sommes bien évidemment prêts à travailler avec SAP pour servir au mieux notre communauté. Il est clair que sur le terrain du « Process Mining » pour les solutions SAP, l’USF va jouer pleinement son rôle incontournable d’acteur d’influence ».

Le « Process Mining » est un sujet phare de la communauté SAP qui se retrouve au sein de l’USF. L’USF est même pionnière sur le sujet, avec la publication dès 2019 d’une fiche pratique sur le « Process Mining ». Depuis le 1er décembre 2016, l’USF préside le SUGEN (SAP User-Group Executive Network), réseau international des 22 associations d’utilisateurs SAP les plus importantes au monde (à l’exception du DSAG) créé en 2007.