Accueil publicité Publicités vidéo mobiles et en réalité augmentée : l’avenir de Facebook ?

Publicités vidéo mobiles et en réalité augmentée : l’avenir de Facebook ?

réalité augmentée Facebook

Alors que le chiffre d’affaires de Facebook tient essentiellement à ses revenus publicitaires, le réseau social mise dorénavant sur la réalité augmentée et les vidéos mobiles.

Chez Facebook, les seules recettes publicitaires constituent la quasi-totalité de ses revenus : selon les tous derniers résultats parus, elles représentent un peu plus de 13 milliards, sur les 13,21 de revenus au total. Une activité cruciale donc pour le réseau social, qui a pourtant a vu les clics de ses publicités chuter de 20 % ces trois derniers mois, selon la toute dernière étude « Digital Report 2018 » de We Are Social et Hootsuite annoncée aujourd’hui. L’utilisateur mondial moyen clique sur seulement 8 publicités par mois, contre 10 il y a 3 mois.
En outre, le réseau social est confronté à une augmentation constante de l’âge moyen de ses utilisateurs :  34 % de l’audience publicitaire de la plateforme a moins de 25 ans, contre 35 % il y a trois mois, selon le même rapport. Baisse saisonnière?, méfiance vis à vis du réseau face aux polémiques concernant la vie privée des utilisateurs ? En tout cas, pas question que ces revenus-là baissent pour le réseau social… Face à des utilisateurs qui vieillissent et qui cliquent moins sur les publicités, le réseau social américain cherche donc à se réinventer dans le domaine. Et il a trouvé des pistes qui lui semblent prometteuses : la publicité en réalité augmentée, et des vidéos mobiles faciles à créer par les annonceurs.

Un engagement multiplié par 10 avec la réalité augmentée

Disponibles uniquement aux Etats-Unis pour le moment, les publicités en réalité augmentée au sein du fil d’actualité ont vocation à mettre en avant les produits de grande consommation (accessoires de mode, cosmétiques, meubles, jeux et divertissement). Faire essayer une paire de de lunettes – Michael Kors a d’ailleurs été la première marque à tester le service pour ses paires de lunettes de soleil – ou un rouge à lèvre aux consommateurs, « comme en vrai », voilà le but.

Essai d’un rouge à lèvre chez Séphora
Essai d’une paire de lunettes de soleil  chez Michael Kors

 

« Les annonceurs pouvant utiliser cet outil ont été triés sur le volet. Seules de grandes marques comme Sephora, NYX Professional Makeup, Bobbi Brown, Pottery Barn, Wayfair et King peuvent en profiter et le tester avant que ce « Facebook AR » soit généralisé. Cet outil sera vendu via le Business Manager de Facebook et ne coûtera pas plus cher aux annonceurs », explique Salomé Soussi, consultante chez Adsvisers, une agence de publicité digitale pure player AdWords et Social Ad.

Selon Facebook, l’engagement serait multiplié par 10 par rapport aux expériences n’incluant pas la réalité augmentée. KIA, le constructeur automobile Sud–Coréen, qui a testé le dispositif couplée à une campagne publicitaire Click-to-Messenger « a eu une augmentation de 46 % des recherches d’inventaire et une augmentation de 20 % des appels quotidiens dans ses concessionnaires , rapporte la consultante. Cette interaction avec le client permettra aux marques d’augmenter leurs conversions grâce à un « call to action » plus intuitif », explique-t-elle.

Un kit de création vidéo mobile

Facebook a également mis à disposition mondiale un kit de création vidéo dont la vocation est de faciliter la tâche des annonceurs souhaitant créer des publicités vidéo sur le format mobile, un outil disponible dans le Gestionnaire de publicités. Le réseau social cherche ici à davantage exploiter les utilisateurs de tablettes et surtout de smartphones. Facebook continue en effet de squatter le classement App Annie des applications mobiles téléchargées. Facebook, Whatsapp, Instagram, Messenger font parti du Top 10 des applications les plus téléchargées en 2018. « Noom, application mobile pour la perte de poids, a eu un accès anticipé au kit de création vidéo et affirme que les annonces qu’elle a créées à l’aide de l’outil ont entraîné une augmentation de 77 % des performances par rapport à leurs publicités illustrées statiques sur Facebook« , souligne Salomé Soussi.
Des dispositifs qui feront l’avenir de Facebook ?