Accueil Stratégie/Business Proservia se paie l'activité «Workplace & Service Desk Services » d'Atos

Proservia se paie l'activité «Workplace & Service Desk Services » d'Atos

Au début du mois de novembre 2014, la SSII Proservia, filiale de ManpowerGroup depuis 2011, avait annoncé l'acquisition de la société IBM Delivery Services pour développer ses compétences dans le support de proximité : installation de matériel informatique, mises à jour, maintenance, déploiement, etc. Trois mois après, la SSII avale l'activité «Workplace & Service Desk Services » d'Atos en France, qui offre des services de supports aux postes de travail. Le PDG de Proservia Stéphane Clément nous l’avait déclaré en novembre : « Notre métier, c’est de devenir le leader en France de ceux qui apportent le support aux utilisateurs de tous les devices, où qu’ils soient, à n’importe quel moment et sur n’importe quel matériel et choix technologique. »

Le groupe indique également qu’Atos Infogérance et Proservia Workstation Services s'engagent dans un partenariat commercial d'une durée minimum de 5 ans sur les activités de services de proximité et de support aux postes de travail en France.

Proservia qui comptait 1 600 collaborateurs suite au rachat d’IBM Delivery Services atteint aujourd’hui 2 400 collaborateurs, avec l’intégration des 800 salariés de Workplace & Service Desk, dont le transfert est assorti d'une garantie d'emploi de 3 ans. Ces derniers rejoindront Proservia à compter du 1er mars 2015.

Atteindre 10 % du CA hors travail temporaire

Plus globalement pour ManpowerGroup, cette nouvelle acquisition, dont le montant n'a pas été dévoilé, est une étape majeure pour atteindre l’objectif impulsé par son président en France Alain Roumilhac : développer les activités de diversification hors du travail temporaire à hauteur de 10% du chiffre d'affaires d'ici 2 ans et placer, à cette échéance, sa marque Proservia en leader du marché des services d'infogérance aux infrastructures IT. Alain Roumilhac est en passe de réussir son pari plus rapidement que prévu, lui qui nous confiait en juin dernier vouloir faire grimper les effectifs de Proservia à 2 500 personnes pour un chiffre d’affaires de 150-170 millions d’euros, contre 80 millions à l’époque.

Juliette Paoli