Accueil Financement Pour financer le fonds d’innovation, l’Etat vend 14 millions d’actions de Renault

Pour financer le fonds d’innovation, l’Etat vend 14 millions d’actions de Renault

Renault
Site de Renault

Le gouvernement engage la vente de 4,73% du capital de Renault, a indiqué l’Agence des participations de l’Etat (APE).

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, avait annoncé en juillet l’intention de l’Etat de céder pour 10 milliards d’euros qu’il détient dans les grandes entreprises françaises pour les injecter, en principe, dans un fonds destiné à financer l’innovation, promis par M. Macron pendant la campagne. Début octobre, à l’occasion du lancement officiel de l’initiative French Fab pour les PME et TPE industrielles, Bruno Le Maire avait rappelé « Nous mettons en place un fonds pour l’innovation et l’industrie de 10 Md€, qui rapportera 200 à 300 M€ par an. Il sera opérationnel dès l’année prochaine, alimenté par le produit des cessions d’actifs de l’Etat. »

932,4 millions d’euros dans le panier de l’Etat

Début septembre, L’Etat avait déjà cédé pour 1,53 milliard d’euros 4,5% du capital du groupe énergétique Engie. Cette nouvelle cession, réalisée via un placement auprès d’investisseurs institutionnels, va permettre à l’Etat de redescendre à 15,01 % du capital de Renault au terme de l’opération, a précisé l’APE dans son communiqué. Le groupe Renault a souhaité prendre part à l’opération dans le cadre de son programme de rachat d’actions, en acquérant 1,4 million, soit 10 % de l’ensemble des titres cédés par l’Etat, a ajouté l’APE.

A la clôture, le titre de Renault valait 86,60 euros à la Bourse de Paris, soit un prix légèrement supérieur aux 86 euros déboursés lors de l’achat de ces actions en avril 2015, et cela pour imposer les droits de vote double en assemblée générale, quand le président Emmanuel Macron était ministre de l’Economie. Au cours de clôture, les 14 millions d’actions cédées sont valorisées à 932,4 millions d’euros.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP