Accueil Cybercriminalité Piratage informatique: trois hommes mis en examen pour escroquerie

Piratage informatique: trois hommes mis en examen pour escroquerie

Lors d’une navigation Internet, votre ordinateur est soudain bloqué, une fenêtre d’alerte apparaît…  Trois hommes ont été mis en examen jeudi, notamment pour « escroquerie et blanchiment en bande organisée », dans le cadre d’une enquête sur des fraudes aux réparations informatiques qui ont fait 8 000 victimes, a annoncé vendredi le parquet de Paris dans un communiqué.

La fraude consistait à faire apparaître de façon inopinée, lors d’une navigation sur Internet, un message de sécurité « ayant les apparences d’une fenêtre d’alerte, opérant le blocage de l’ordinateur« . Qui n’a pas été confronté à ce genre de message soudain s’affichant lors d’une navigation web ? Pris de panique, l’utilisateur clique alors sur un bouton censé résoudre le problème… Dans le cas de cette escroquerie, la victime était invitée à contacter un numéro s’affichant à l’écran, puis était mise en relation avec un individu se présentant comme un technicien. Ce dernier parvenait alors à prendre le contrôle de l’ordinateur à distance, et réclamait, à l’issue de son intervention, « le règlement par virement ou par carte bancaire, d’une somme généralement comprise entre 200 et 500 euros ».

Interpellés mardi dans le Rhône, les trois hommes ont été présentés jeudi à
un juge d’instruction parisien qui les a aussi mis en examen pour « introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé de données » et « entrave au fonctionnement » d’un tel système. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Les enquêteurs ont procédé à des saisies à hauteur de 1,9 million d’euros.

Une enquête avait été ouverte dès mars 2018 alors que les victimes ont été « identifiées pour la plupart grâce au dispositif national d’assistance aux victimes de cybermalveillance« , selon le communiqué du parquet.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP