Accueil Internet-Télécoms OVH s'inquiète du rachat de SFR

OVH s'inquiète du rachat de SFR

OVH est l’un des plus grands hébergeurs d’Europe, mais aussi un fournisseur d’accès ADSL à Internet. Depuis 2010, il touche en effet les entreprises et les professionnels à travers des offres XDSL. Pour assurer une offre nationale, il a procédé au dégroupage de 180 nœuds de raccordement d’abonnés (NRA) et s’appuie sur les opérateurs tiers de collecte  – Orange et surtout SFR -, là où il ne dispose pas de ses propres équipements.

Et c’est là que le bât blesse. Car SFR est l’un des plus grands parcs de NRA dégroupés et il représente aujourd’hui la seule alternative sur ce marché à Orange. Il y a donc danger, selon OVH, pour lui et les autres opérateurs alternatifs qui louent les lignes dégroupées à SFR. « Concrètement, l’acquéreur de SFR aura accès au plus gros parc de NRA ainsi qu’au réseau fibré qui permet le dégroupage. Il pourra ainsi redéfinir les règles d'accessibilité au marché de l’ADSL », indique l’hébergeur. Et d’ajouter : « Dans le contexte de la guerre des prix sur l’ADSL lancée par Martin Bouygues, le rachat de SFR par Bouygues Télécom serait de nature à redistribuer les cartes. Celui-ci pourra en effet cadenasser le marché à son profit en jouant soit sur les tarifs de la collecte, soit sur celui de la revente de la fibre technique rendant la concurrence impossible pour les opérateurs alternatifs. »

Le fondateur et CEO d’OVH, Octave Klaba, sonne donc l’alarme : « C’est la concurrence qui garantit l’innovation. Il nous apparaît essentiel de ne rien négliger dans les discussions actuelles sur les offres de rachat formulées par Altice (Numéricable) et Bouygues Télécom. »

 

Juliette Paoli