Accueil Cloud computing Orange, un Cloud pour concurrencer AWS et Azure en Europe

Orange, un Cloud pour concurrencer AWS et Azure en Europe

Orange confirme son investissement sur Cloudwatt, son Cloud souverain, et accélère son déploiement à l’international avec une offre de services mondiale.

C’est une « approche de bout en bout, avec des services », que souhaite développer Orange Business Services (OBS), nous explique Thierry Bonhomme, directeur général adjoint du groupe Orange en charge d’OBS. Au-delà du stockage des données, il s’agit bien pour OBS d’aider l’entreprise « à transformer son système d’information pour le mettre sur le Cloud », nous indique le responsable, alors qu’Orange Business Services enrichit ses plateformes privées, publiques et hybrides d’un nouveau cloud public d’envergure mondiale et lui associe un catalogue de services complets, aujourd’hui disponible à toutes les entreprises françaises après un lancement à l’international en février dernier.

Thierry Bonhomme
Thierry Bonhomme, DGA Orange

 

Faciliter la migration des entreprises vers le Cloud 

Orange Business Services propose dorénavant une offre de « Cloud Expert Services » complète pour migrer dans le Cloud : depuis l’audit, l’étude de compatibilité Cloud, en passant par le design, jusqu’à la mise en œuvre du projet de migration. OBS accompagne aussi les entreprises dans l’exploitation de leurs infrastructures et le maintien en conditions opérationnel de leur applications et propose un ensemble de solutions PaaS et des outils d’automatisation développés par Orange Business Services pour accélérer les développements, les déploiements et la mise à jour de leurs applications.

Une nouvelle plateforme de Cloud public disponible partout dans le monde

Orange Business Services étend aussi en France son nouveau service de Cloud public mondial : « Flexible Engine ». Il s’adresse aux entreprises de toute taille, tant pour leurs besoins domestiques que pour soutenir leurs activités à l’international. Construit en partenariat avec Huawei, « Flexible Engine » est  commercialisé, opéré par Orange Business Services et sécurisé par les experts d’Orange Cyberdefense. « Huawei fournit les briques technologiques, les infrastructures informatiques, nous les intégrons et les enrichissons », nous précise Philippe Laplane, directeur général d’Orange Cloud for Business, l’entité dédiée au Cloud computing d’OBS. Ce partenariat avec Huawei, qui équipe d’autres opérateurs en Europe (Telefonica et Deutsche Telekom), lui permet aussi de s’implanter dans la zone asiatique. Son infrastructure sera également déployée en Amérique du Nord et en Europe du Nord d’ici la fin de l’année puis en Afrique en 2018.

Philippe Laplane
Philippe Laplane, directeur général d’Orange Cloud for Business

Un nouvel objectif pour la plateforme Cloudwatt : la labellisation SecNumCloud

Orange Business Services en profite pour confirmer son ambition de faire de Cloudwatt le cloud public souverain de référence, en particulier pour répondre aux besoins des institutionnels. OBS vise l’obtention en 2018 du label SecNumCloud de l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) pour sa plateforme.
« Les besoins d’accompagnement cloud des entreprises sont à la fois mondiaux et locaux, publics et privés, voilà pourquoi nous avons souhaité non seulement développer une nouvelle offre mondiale capable d’accompagner les entreprises sur toutes les géographies où leurs activités les mènent avec des services uniques quelle que soit l’infrastructure choisie, mais également renforcer notre offre de cloud public souveraine en France en visant le plus haut niveau de certification pour répondre aux enjeux des acteurs économiques et publics nationaux notamment », indique Philippe Laplane. De son côté, Thierry Bonhomme rappelle la stratégie plus globale du groupe : « Les données doivent révéler leur valeur en cinq grandes étapes : collecter, transporter, stocker, analyser et sécuriser, puis transformer en services présentables. » Pour Orange, il s’agit d’être « le partenaire du voyage de vos données », conclut-il.