Accueil Channel Orange Business Services et Crosscall installent 200 000 terminaux mobiles à la Gendarmerie...

Orange Business Services et Crosscall installent 200 000 terminaux mobiles à la Gendarmerie et à la Police nationale

Pour la première fois, ce marché public stratégique est remporté en 2021 par un duo comportant un intégrateur de services et un constructeur IT 100% français.

Dans le cadre de l’appel d’offre NEO lancé par le Ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie nationale et la Police nationale ont choisi Orange Business Services (OBS) et Crosscall pour équiper et connecter leurs forces opérationnelles. Plus de 200 000 smartphones Core-X4 NEO et tablettes Core-T4 NEO, connectés aux applications métier, vont ainsi accompagner les forces de l’ordre en mobilité dans l’évolution de leur métier pendant 4 ans.

« Orange Business Services et Crosscall ont véritablement compris les besoins et contraintes opérationnels. Cela recouvre aussi bien les missions de prévention, de contrôle et de lutte contre les insécurités ressenties par les citoyens, que les « missions critiques » qui nécessitent que le terminal supporte toutes les spécificités techniques des réseaux « public safety ». Avec cette solution étudiée et prouvée, nous sommes confiants/prêts pour répondre aux futurs défis des forces engagées dans la sécurité au quotidien, aussi bien lors de situations exceptionnelles ou encore lors de grands évènements tels que les JO 2024 » ajoute le général de corps d’armée Bruno Poirier-Coutansais, chef du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure.

Plusieurs atouts ont permis au duo de se distinguer

La résistance et la longue autonomie des terminaux, associées à une connectivité sécurisée, ont permis au duo de se distinguer. Leur compatibilité avec les normes Private Mobile Radio/Public safety, ainsi que la durabilité des terminaux ont représenté des critères primordiaux dans cet appel d’offre. Livrés avec un système d’exploitation « Google Android Open Source Project », sans surcouche constructeur ni opérateur, ils permettent au Ministère de l’Intérieur d’installer sa propre couche de sécurité développée par l’opérateur des systèmes d’information interministériels classifiés (OSIIC), une entité du secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN). Via l’intégration de cartes SIM Orange, les forces de sécurité bénéficient aussi d’un accès en temps réel aux applications métier en situation de mobilité.  

Des solutions de communication de groupe enrichie

Les policiers et les gendarmes disposeront sur leur tablette ou leur smartphone, de tous les outils dont ils ont besoin au quotidien. En plus des solutions de communication de groupe enrichie « Push to X » (voix, texte, photo, vidéo), ils auront accès à plus d’une soixantaine d’applications métier, pour vérifier en temps réel une identité ou la validité d’un permis de conduire par exemple. Ils pourront également établir un procès-verbal et accéder aux bases administratives et judiciaires. Une nouvelle solution « bureau mobile » qui permet aux agents de terrain de travailler sur un mobile avec un écran passif via leurs terminaux sans recourir à un ordinateur, sera expérimentée. 

Des terminaux compatibles avec l’écosystème PMR

En plus de ces usages, le Ministère de l’Intérieur souhaitait s’équiper d’appareils compatibles avec la solution PC STORM déployée en coopération avec Orange Business Services. Les terminaux Crosscall pourront ainsi être utilisés au sein de cette solution technique permettant aux utilisateurs de bénéficier de l’ensemble de ses services, notamment des mécanismes de priorisation et de préemption. Ce dernier assure aux forces de sécurité la transmission de leurs communications avec une fiabilité, une qualité de service et une joignabilité élevées même lors de saturations locales en trafic rencontrées sur le réseau mobile.