Accueil E-commerce Office Depot ferme des boutiques, licencie et investit dans les services IT...

Office Depot ferme des boutiques, licencie et investit dans les services IT B2B

Le géant américain de la vente physique de produits de bureautique ferme davantage de boutiques et licencie quelques 13 000 salariés. En parallèle, Office Depot développe davantage le commerce et les services IT B2B avec l’aide de sa filiale CompuCom.

 

Grosse réorganisation chez Office Depot. Concurrent de Staples, le célèbre bureauticien américain va licencier 13 100 de ses employés au plan mondial. Ces licenciements interviennent dans le cadre de la fermeture de nombreuses boutiques et centres de distribution d’ici la fin 2023. Office Depot a déjà fermé en 2019 une cinquantaine de boutiques à ses couleurs ou opérant sous le nom OfficeMax. Le bureauticien n’a pas précisé si et comment la France sera impactée pour l’instant. Office Depot avait déjà licencié 250 salariés fin 2014, quelques années après le rachat de son concurrent français Guilbert.

Office Depot deviendra un fournisseur de produits et services commerciaux B2B

Office Depot évolue de la vente physique, et au détail, de produits de bureautique vers le commerce en ligne et le renforcement de ses activités B2B. Gerry Smith, son PDG, confirme en mai 2020 que son groupe deviendra un fournisseur intégré de produits et services commerciaux B2B. Pour l’heure, Office Depot ne vend toujours pas sur Internet, mais ses ventes interentreprise via le canal e-commerce ont augmenté au cours du premier trimestre 2020 à cause du COVID-19.

Office Depot peut s’appuyer sur ses fortes capacités d’approvisionnement au plan mondial pour accélérer sa stratégie de retournement. D’ailleurs, sur les 543 M$ qu’Office Depot provisionne pour financer sa restructuration, il consacre 30 M$ pour développer sa chaîne d’approvisionnement et 21 M$ en informatique.

Cette stratégie n’est pas une surprise

Sans doute impulsée par les fonds Black Rock et Vanguard, deux de ses principaux actionnaires, cette stratégie n’est pas une surprise. La pandémie a juste obligé Office Depot à accélérer le déploiement de la stratégie dévoilée en août 2019, soit deux ans après le rachat de CompuCom, un important fournisseur américain de solutions et services IT. Début mai, Gerry Smith a expliqué que le soutien et l’expertise technologique de CompuCom l’avait aidé à répondre aux besoins d’une main-d’œuvre en télétravail durant le confinement mondial.

 

Auteur : Olivier Bellin