Accueil Télécommunications NTT Communications se renforce dans les solutions de collaboration avec le rachat...

NTT Communications se renforce dans les solutions de collaboration avec le rachat d'Arkadin

NTT Communications Corporation, l’opérateur de solutions informatiques et télécoms du groupe japonais NTT, a finalisé sa prise de participation majoritaire dans Arkadin International SAS, le 3ème plus grand fournisseur mondial de solutions collaboratives audio, vidéo, web et de communications unifiées.

Arkadin, créée par son directeur général Olivier de Puymorin à Paris en 2001, compte environ 37 000 clients dans 32 pays , dont la France , l'Allemagne, le Royaume-Uni , Etats-Unis, l'Australie , la Chine , Singapour et le Japon .

 NTT Com propose actuellement une gamme de services de communications unifiées dans le cloud appelée Arcstar UCaaS et une gamme de services de conférence audio, vidéo et web : Arcstar Conferencing Solutions

L'opérateur va utiliser l'infrastructure de services d'Arkadin pour étendre ses services mondiaux de services collaboratifs et aussi pour lancer de nouvelles fonctions comme d’intégrer nativement les services de conférences directement à partir d’Arcstar UCaaS ou de Web Directory. À l'avenir, il pourra fournir à ses clients internationaux une vaste panoplie de services de communications à base de solutions de conférence, en s’appuyant sur les fonctionnalités avancées des services d’Arkadin et sur son expérience client.

Pour la France, Olivier Micheli – directeur général de NTT Communications, France commente : « Cette acquisition est, pour nous, une opportunité extraordinaire pour différentes raisons. Tout d’abord, elle renforce la présence du groupe en France, qui passe de 500 personnes à 700. Elle nous permet aussi d’enrichir notre portefeuille de services autour de la collaboration et de la communication unifiée (UCaaS). Enfin, cela marque une nouvelle étape dans notre relation avec Arkadin, où NTT a su évoluer d’un statut de fournisseur à un statut de partenaire, pour devenir finalement un « cousin germain» » !

Jean Kaminsky