Accueil Mobilité Nokia Lumia 920 : notre test

Nokia Lumia 920 : notre test

Véritable vaisseau amiral Windows Phone 8 de Nokia, le Lumia 920 se veut un concurrent direct d’Apple et autre Samsung. Les ambitions sont élevées. Est-il réellement à la hauteur des espoirs ? Programmez ! l’a testé pour vous…

Package
La première impression vient de l’emballage. Bien mais peut mieux faire. On croirait voir une boîte du vieux iPhone 3GS ! Le 4S et le 5 optimisent au mieux la présentation et surtout l’emballage est moitié moins imposant que celui du Lumia 920.

Le contenu est réduit au strict minium : chargeur (micro-USB), mini documentation, écouteurs. Rien d’exceptionnel donc. Par contre, dommage que le cordon secteur ne soit pas assorti à la couleur du smartphone, rouge dans notre cas. Et surtout, la prise secteur est franchement immonde au niveau design. Elle est bien trop grosse et le cordon se branche sur le côté et non par le dessus. Les designers Nokia auraient pu faire un effort ergonomique. Là, on n’aime pas du tout !

Première prise en main : design général du Lumia
La qualité de fabrication est très bonne et cela se voit. L’écran est grand, 4,5 pouces et cela saute aux yeux. Plusieurs boutons sont sur le côté droit mais à différentes hauteurs ce qui n’est pas forcément pratique en manipulation d’une main. Si comme moi, vous prenez le téléphone à pleine main, l’optique de l’appareil photo et le flash sont placés trop bas. J’aime bien que l’APN soit plus haut comme sur le iPhone. Les rebords (écran / boitier) auraient mérités d’être un peu plus réduits.

Le plus surprenant est le poids du 920 : 185 grammes ! Par comparaison, l’iPhone 4S pesait 140 grammes, et le iPhone 5 se contente de 112 grammes ! Le Samsung Galaxy S3 affiche un petit 133 grammes ! Quand vous utilisez intensivement le smartphone pour le web, le calendrier, le mail… vous sentez le poids dans le bras et même en longue conversation. Il faut vraiment que Nokia travaille à alléger son téléphone.

Les lignes sont plaisantes, les coloris plutôt réussis. Par contre, attention, le boitier marque vite, comme les concurrents. Nous avons remarqué le cordon micro-usb a tendance à beaucoup bouger quand il est branché au port USB. Pour un smartphone de ce prix, ce n’est pas admissible. Le cordon doit parfaitement tenir en place sans bouger.

Quelques éléments techniques
Le Lumia 920 possède un écran 4,5 pouces en technologie haute définition (PureMotion HD+), 32 Go de stockage (total), 1 Go de mémoire. Le processeur est un double cœur. La caméra possède un capteur de 8 millions de pixels. Il supporte l’ensemble des réseaux 3G et 4G (même si ce dernier est encore rare en France). Il fonctionne avec Windows Phone 8. Et inclus, entre autres : le support de la technologie NFC, la charge par sans contact. Nokia annonce une autonomie de 10h, bien entendu, ce chiffre est à nuancer fortement selon l’usage réel au quotidien, surtout en navigateur web.

Office, Skydrive, et le reste
Nous apprécions la présence, par défaut, de Microsoft Office et de la possibilité d’ouvrir, modifier, consulter des documents Office, tout comme la connexion transparence avec Skydrive, le stockage en ligne de Microsoft. Comme nous pouvons l’avoir sur iPhone et iCloud. Mais contrairement à Apple, on possède une suite bureautique par défaut. Malgré la taille de l’écran, il n’est pas toujours pratique d’utiliser un document Office. Pour les textes, aucun souci, par contre pour le tableur, la manipulation n’est pas toujours aisée. IE fonctionne très bien et il est réactif. Mais le score sur html5test.com n’est pas des plus flatteurs : IE affiche 320, contre 386 pour Safari sous iOS 6…

Nokia inclut plusieurs services qui lui sont propres comme Nokia Drive, Maps et Music. L’application carte est pratique et agréable à l’usage. Là, Nokia fait jeu égal avec Google Maps et surpasse sans problème Plans d’Apple (sauf sur la partie modification des paramètres d’affiches et l’affichage 3D). Nokia Drive+ est en bêta. Il s’agit d’une application GPS incluant un positionnement Wifi, la synthèse vocale, avertissement des limitations de vitesse, etc. Avant de partir, pensez à télécharger la voix françaises et les cartes en wifi… Car elles ne sont pas installées par défaut. Pratique à l’usage !

Ecran, vidéos et photos
Les performances sont au rendez-vous ! L’écran réagit bien, le processeur est véloce et le système est fluide et plutôt agréable à l’usage quotidien même s’il faudra s’habituer à l’ergonomie. Certaines manipulations demandent trop d’étapes par exemple dans le Windows Store.

La partie photo / vidéo est l’un des points forts du Nokia 920. Le capteur est de très bonne qualité. L’application est performance et le résultat assez bluffant par la qualité. Mais là encore, un travail sur l’ergonomie ne sera pas superflue pour simplifier l’usage au quotidien. Des confrères ont noté que le système de stabilité n’est pas désactivable et que la qualité réelle de PureView est difficile à prouver mais le capteur est quoi qu’il en soit de qualité.

Le mode enfant est amusant et assez rapide à mettre en place même s’il faut un peu de temps pour choisir les applications accessibles ou non. Blackberry 10 est meilleur sur cette gestion « multi-utilisateur ». Il manque un vrai mode personnel / professionnel.

Nos notes
Emballage : 6/10
Poids : 3/10
Qualité de fabrication : 8/10
Ecran : 8/10
Performances / vélocités : 8/10
Photo / vidéo : 8/10
Prix : 7/10
Autonomie : 7/10

Les +
Qualité d’ensemble du téléphone
Services Nokia
Performance
Office / Skydrive
Support réseau wifi / télécom

Les –
Ecosystème (encore) pauvre
Quelques défauts de fabrication et d’ergonomie
Poids
Prix
Système de notification
Partie paramètres à revoir

Conclusion
Après quelques jours d’usage, le Lumia 920 se révèle un excellent smartphone. Nous sommes cependant toujours assez sceptique sur les écrans de 4,5 pouces et plus pour un téléphone. Et pour ceux qui aiment manipuler d’une main le smartphone, l’exercice se révèle difficile, voire impossible. Dommage. Pour le reste, le 920 a de nombreuses qualités : rapidité, services Nokia, écran de qualité, capteur photo / vidéo.

Par contre, certains arguments marketing n’ont que peu d’intérêt à l’heure actuelle : NFC (standard mais très peu répandu), recharge sans fil (non inclus en standard). Nous avons beaucoup aimé la qualité de fabrication même si quelques « défauts » seront à corriger. Windows Phone 8 offre une belle expérience utilisateur, en total rupture avec Android et iOS. Blackberry 10 a choisi un chemin hybride. Beaucoup de pro-Windows Phone 8 parle de la révolution d’interface contre le vieux iOS trop sobre et Android trop fourre-tout. Un argument qui ne tient pas car chaque OS mobile a ses forces et faiblesses. Une des faiblesses de WP8 et donc du Lumia 920 est un écosystème faible pour les accessoires et les applications optimisées. iOS mène toujours la danse sur ce point grâce à un écosystème mature et huilé où le modèle économique a fait ses preuves. Il faudra que WP8 travaille activement sur les parties contenus numériques (livres, magazines) pour en faciliter leur lecture et achat. La partie notification est un autre maillon faible car rien d’équivalent à Blackberry Hub ou à iOS et Android.

Le prix (modèle nu, sans SIM) se monte à 600 euros. Et vous n’aurez pas le choix du stockage (dommage). Il se place clairement sur le haut de gamme. Mais la concurrence est là depuis plusieurs années. Et si Nokia produit un bon smartphone, aujourd’hui, ce n’est plus un gage de réussite.

Notons aussi que l’entreprise n’est pas absente avec Office, le chiffrement des données et la gestion de flottes WP8 via Windows Intune et des outils tiers mais il faudra attendre 2013 pour compléter la partie pro.

François Tonic