Accueil Finances Nicolas Sarkozy souhaite une « défiscalisation de 60% des investissements dans les...

Nicolas Sarkozy souhaite une « défiscalisation de 60% des investissements dans les start-ups »

ICO veut sanctionner Facebbok
L'ICO a annoncé son intention d'infliger une amende" de 500 000 livres à Facebook pour violation de la loi britannique sur la protection des données

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite pour 2017, a affirmé lundi à Paris qu’il souhaitait une « défiscalisation de 60% des investissements dans les start-ups », car « le numérique représente un atout fantastique » pour l’économie française.

« Je me suis demandé pourquoi tant d’entrepreneurs numériques allaient à Londres? Pas pour le temps » qu’il y fait, a lancé M. Sarkozy, invité, comme les autres candidats, à présenter son projet lors des « primaires de l’économie », organisées à la Maison de la Chimie par l’Association pour le commerce et les services en ligne (Acsel), CroissancePlus, France Biotech, France Digitale et le Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (Meti). Ils y vont « pour une raison: une mesure fiscale », qui fait que « 60% de
l’investissement dans une start-up est déductible à Londres de l’assiette imposable
 ». « Nous reprenons cette mesure, je ferai la défiscalisation de 60% des investissements dans vos entreprises immédiatement », a-t-il insisté.
Des défiscalisations existent déjà, sous plafond, pour les investissements dans les start-ups et les PME, pour une part de 18% pour l’impôt sur le revenu et de 50% sur l’impôt sur la fortune. Mais le plafond est nettement plus élevé outre-Manche.
« Aujourd’hui, ce n’est plus Londres notre concurrent, c’est Barcelone! Il faut faire de Paris la place des start-ups. De ce point de vue, le Brexit peut être une opportunité », a-t-il ajouté.

 

Auteur : AFP avec la Rédaction