Accueil Paiement électronique Mastercard teste à grande échelle une carte de paiement biométrique

Mastercard teste à grande échelle une carte de paiement biométrique

Après des tests concluants en Afrique du Sud, Mastercard s’apprête à faire la même chose en Europe.

Cette Mastercard combine la technologie des puces avec celle des empreintes digitales pour confirmer de façon pratique et sécurisée l’identité du titulaire de la carte pour les achats en magasin.

L’Afrique du Sud est le premier marché à tester cette technologie dernière génération, avec deux expérimentations distinctes récemment conclues avec Pick n Pay, une importante chaîne de supermarchés, et Absa Bank, filiale de Barclays Afrique.

La nouvelle carte repose sur la technologie de scan d’empreintes digitales utilisée actuellement pour les paiements mobiles qui peut être utilisée sur les terminaux EMV dans le monde entier. «Avec une expérience croissante de la biométrie, les consommateurs en reconnaissent de plus  en plus la praticité et la sécurité» explique Ajay Bhalla, President Global Enterprise Risk et Security chez Mastercard. “Qu’il s’agisse de déverrouiller un smartphone ou de faire des achats en ligne, l’empreinte digitale contribue à fournir une sécurité supplémentaire et à favoriser une expérience d’achat plus fluide. En effet, on ne peut ni dérober, ni dupliquer une empreinte digitale. Cela va aider nos titulaires de cartes et leur faciliter la vie en leur garantissant une protection optimale de leurs paiements »

Il faut enregistrer son empreinte auprès de sa banque

Le  titulaire de la carte enregistre simplement son empreinte digitale auprès de son établissement financier. Lors de l’enregistrement, son empreinte digitale est convertie en un modèle numérique crypté qui est stocké sur la carte. La carte de paiement est alors prête à l’emploi sur n’importe quel terminal EMV à l’échelle mondiale.

Au  moment d’effectuer des achats en magasin, la carte biométrique fonctionne comme n’importe quelle autre carte à puce. Le détenteur de la carte l’insère dans le terminal de paiement du commerçant. L’étape suivante consiste à placer ses doigts sur le capteur embarqué, de sorte que la conformité avec le gabarit de l’empreinte digitale préalablement enregistré sur la puce de la carte puisse être vérifiée. Si la correspondance biométrique est établie, la transaction peut alors être approuvée.

Réduire les risques

Les tests récents menés en Afrique du Sud ont mobilisé des employés de Pick n Pay et de Absa Bank pour tester les différentes possibilités offertes par ce service en termes de commodité et de sécurité du processus de paiement. Pour Absa, la carte biométrique fait partie intégrante de la stratégie de la banque pour tester et développer des capacités technologiques sophistiquées conçues pour améliorer ses opérations de paiement et son service clients, réduire les risques et rendre les services bancaires plus accessibles et encore plus sécurisés pour ses clients. « Nous sommes très fiers d’être la première banque africaine à tester – dans un environnement de paiement réel – la technologie d’authentification simple qui libère les avantages de la biométrie », a déclaré Geoff Lee, Head of Card and Payments chez Absa Retail and Business Banking. « Elle permettra à nos clients de s’appuyer en toute confiance sur leurs empreintes biométriques pour effectuer des paiements dans un environnement physique. Une fois cette phase d’essai terminée, nous la mettrons à disposition de nos clients dans un écosystème abordable, fiable, pratique et, surtout, extrêmement sécurisé. » 

 

Carte-Biométrique-Mastercard-avril-2017

Juliette Paoli