Accueil Cloud computing Marché du Cloud : les prestataires optimistes

Marché du Cloud : les prestataires optimistes

À l’occasion des Rencontres du Cloud, Markess publie la 12ème édition de son « Baromètre des prestataires du cloud computing » en France.

Cette nouvelle analyse mesure auprès des prestataires la perception du développement de leur business à court terme et les orientations à plus long terme. 155 prestataires ont été interrogés ce dernier mois de juin pour cette étude.

La demande en Saas tire le marché

Plus de clients, plus de commandes, et plus d’argent par contrat : les prestataires de solutions de Cloud sont 56 % à estimer que leurs carnets de commandes seront en forte hausse d’ici à la fin de l’année. Et ils sont 44 % à penser que le nombre d’entreprises clientes pour cette activité grossira également. 75% pensent que la valeur moyenne des contrats par client va continuer à augmenter. C’est la demande en SaaS qui tire le marché : 51% des prestataires interrogés jugent forte à très forte l’évolution de cette demande de la part de leurs clients et prospects. Le PaaS et l’IaaS montent également. La demande en IaaS, tirée notamment par celle en Cloud public, semble être en revanche plus dynamique, avec autant de prestataires que l’an dernier (45 %) qui l’apprécient en forte ou très forte croissance.

Certifications et codes de bonne conduite sont recherchés

 

Les prestataires mixent les modes de commercialisation de leurs offres (SaaS, PaaS, IaaS) en vente directe et indirecte. La vente en ligne n’est pratiquée que par un cinquième des prestataires interrogés. La commercialisation en marque blanche se développe et devrait faire émerger de nouvelles approches ces prochaines années, selon le rapport. Enfin, pour la très grande majorité des prestataires (plus de 90 %), la bataille se gagne à plusieurs, au sein d’écosystèmes de partenaires commerciaux et technologiques, avec des critères de choix portant de plus en plus sur des sujets en lien avec la confiance, la conformité réglementaire (RGPD, HDAS, ePrivacy, Free Flow of non-personal Data in Europe…), les certifications et codes de bonne conduite en matière de sécurité et de gouvernance de la donnée ainsi que les garanties opérationnelles proposées.

Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée en charge de l’expertise Cloud computing chez Markess, ajoute « qu’il faudra suivre par ailleurs trois  tendances de fond d’ici 2020 qui devraient avoir une incidence sur les modèles et les offres de fournisseurs. Il s’agit des besoins croissants en matière de cryptage de données, la montée en puissance des projets à base de micro-services applicatifs et, bien sûr, la conteneurisation ».

 

Auteur : Pierre Saire